citation"Souvent nous nous arrêtons au premier message : « Jésus, par Son sang, a effacé nos péchés à la Croix. Venez à Lui, confessez tous vos péchés et ils seront pardonnés ! » Mais, dans la Croix, il y a aussi la mort de notre vieille nature. En Christ et avec Lui, nous sommes morts quand Il est mort. En Christ et avec Lui, nous sommes aussi ressuscités quand Il est ressuscité. Cela signifie que toute notre vieille nature, avec ses défauts, ses problèmes, ses difficultés, a été engloutie dans la mort de Jésus. Elle a été détruite par la mort de Jésus. Et nous recevons, par la résurrection de Jésus, une nature nouvelle, qu’Il a plantée en nous par Son Esprit. La coquille de la chair doit être complètement brisée pour que le parfum de cette nouvelle nature puisse se répandre.
La chair a été crucifiée à la Croix avec Jésus. Mais tant que l’œuvre du Saint-Esprit n’est pas bien comprise dans l’intelligence et dans le cœur, nous courons le risque de toujours marcher dans la défaite. Si nous n’avons pas compris que notre chair est vraiment morte en Christ, si nous n’avons pas encore accepté cette réalité par la foi, nous ne pouvons pas marcher dans la victoire sur le péché. Si nous n’avons compris que la première partie du message de la Croix, c’est-à-dire le pardon des péchés, sans avoir compris la mort de notre vieille nature, nous ne pourrons pas bénéficier de la plénitude du message de la Croix."

Henri Viaud-Murat