Bible et Foi

" Mon but est de Le connaître "

walter beuttler

Toujours dans le chapitre 15 du 1er Livre de SAMUEL, au verset onze: (1Sa 15:11) Voici quelque chose d’autre, concernant la désobéissance de Saül. Il a tourné le dos à Dieu. C’est une chose terrible. Si je peux trouver le verset auquel je pense, je vais vous le lire, c’est tiré des études que je suis en train de faire sur les Rois. C’est un verset merveilleux. Je sais bien que ces choses-là ne sont pas de l’année 1961, mais je ne puis s’empêcher de vous le donner; il se trouve dans le second Livre des CHRONIQUES au chapitre 26, verset 5: (2Ch 26:5)

 

16° Partie

 

"IL S’APPLIQUA À RECHERCHER DIEU..."

 

Quelle pensée magnifique nous avons là! C’est là une de mes devises; et j’ai écrit ce verset dans mon bureau: "Aussi longtemps qu’il rechercha l’Eternel, Dieu le fit prospérer"

Saül aurait dû prospérer aussi, mais au lieu de chercher Dieu, il lui a tourné le dos. Je suis persuadé que cela est vrai pour chacun de nous; aussi longtemps que vous et moi persévérons à chercher Dieu, Il nous fera prospérer dans le ministère. Je suis convaincu de cela, et si, un jour, je cessais de chercher Dieu et me détournais de ses voies, mon ministère perdrait de sa force, se réduirait de plus en plus jusqu’à ce que plus rien ne demeure, simplement, des souvenirs du passé... Je ne veux pas que cela se produise. Je veux continuer à rechercher Dieu. Je vous recommande, mes amis, de faire de ce verset votre devise, dans le ministère. Cela vous gardera de bien des expériences cela protégera votre prospérité en Dieu.

Chercher Dieu, cela veut dire aussi: laisser Dieu œuvrer dans nos cœurs, c’est une réponse de notre cœur à Dieu dans son œuvre, et ce principe-là sera efficace pour ceux qui continuent à rechercher Dieu. Saül ne l’a pas fait; lorsqu’il s’est élevé vers une puissance, il a finalement tourné le dos à Dieu. Remarquez maintenant au chapitre 16 et au verset 14, l’une des paroles les plus tragiques de toute l’Ecriture: (1Sa 16:14)

J’aimerais que nous lisions hâtivement le verset 6 du chapitre 1er de SOPHONIE: (Sop 1:6)

 

Il y a 3 choses dont Dieu se plaint; de ceux qui se sont détournés de Dieu, de ceux qui ne cherchent pas Dieu, et de ceux qui ne consultent pas Dieu. Ces trois choses-là nous exhortent à nous tourner vers Dieu, à le chercher et à le consulter.

 

Il y a quelques années, j’étais pasteur d’une église. Nous avons eu une grande visitation de Dieu. Nous avions, alors, des guérisons, des conversions, des baptêmes dans le Saint-Esprit, les manifestations des dons de l’Esprit. Un jour, ces dons ont cessé. La seule chose à faire dans ces cas-là, c’est de consulter Dieu pour savoir ce qui ne va pas. Si une fois, dans ma vie, j’avais joui de la bénédiction de Dieu, et qu’elle me soit ôtée, je m’inquiéterais, je consulterais Dieu. Ainsi donc, lorsque quelque chose ne va pas dans nos vies, nous sommes exhortés à nous tourner vers Dieu, de le chercher et de le consulter. Nous n’atteindrons jamais, dans notre vie, le moment où nous pourrons nous passer de Dieu.

Nous arrivons, maintenant, à notre toute dernière pensée: 1Samuel (1Sa 18:7-12)

Il est évident que, maintenant, Saül est tourmenté par de mauvais esprits; quelque chose s’est produit dans sa vie. Dieu avait choisi un homme selon son propre cœur et il avait découvert cette personne en DAVID, Celui-ci a des victoires remarquables, et les gens du peuple le réalisent. Et ainsi, les dames ont commencé à chanter; "Saül a frappé ses mille, David a tué ses 10.000" et Saül est devenu furieux; cela lui a déplu, et depuis ce jour, il voyait David d’un mauvais oeil. Il ne pouvait supporter que quelqu’un d’autre reçoive plus de louanges que lui. La jalousie est en train d’entrer dans son coeur, et elle devient un sentiment de haine, et cette haine se serait transformée en idée de meurtre, si Dieu n’était intervenu.

 

Savez-vous l’idée qui ressort de ce passage? LA JALOUSIE DANS LE MINISTERE.

Avez-vous cela en France? C’est là une chose terrible.

 

Jésus a rencontré cela; les foules le suivaient et le cœur des pharisiens s’est empli d’envie; c’est la raison pour laquelle ils l’ont mis à sort. La jalousie qui pourrait naître dans nos cœurs envers des collèges dans le ministère qui reçoivent plus de bénédictions que nous, qui ont une position plus élevée, est un signe de notre pauvre état spirituel, d’un cœur charnel. Je crois que la jalousie sort de l’enfer, surtout lorsqu’elle se produit à l’égard de serviteurs. La jalousie tourne en haine, et cela, peut conduire au meurtre. Bien sûr, nous ne tirerions pas sur un collègue dans le ministère avec un fusil, nous n’emploierions pas un couteau, mais il y a des personnes qui n’hésitent pas à tuer un prédicateur avec leur langue. Pas en France, bien sûr! La jalousie est diabolique.

Voici David, l’homme de Dieu... Saül devient tellement jaloux qu’il prend, la lance et essaie de le clouer au mur. L’épée a manqué David, à cause de l’intervention divine.

C’est une chose terrible lorsqu’un serviteur, plein de jalousie à cause du succès d’un collègue, de sa position plus élevée, prend l’épée de la langue et essaie de détruire l’utilité de cet homme pour prendre sa place. J’ajouterai ceci: lorsque nous nous servons de notre épée contre l’oint du Seigneur, nous aurons un compte a régler avec le Dieu tout puissant. Dieu protège ceux qui marchent avec lui et il a le moyen de retourner l’épée contre celui qui s’en est servie. Mes amis, nous courons un gros risque lorsque nous cherchons à détruire l’utilité dans le ministère de celui que Dieu a oint!

Permettez-moi de vous montrer quelque chose, ce sera notre dernière image de Saül-

I Samuel chapitre 1 verset 6 et 8 à 10; (1Sa 1:6,8-10)

Remarquez quelque chose:

Nous avons déjà dit que Saül était jaloux. Il s’est saisi trois fois de sa lance et il a essayé de tuer l’oint du Seigneur, mais DIEU EST SUR SON TRONE. Saül n’a pu atteindre son but, et le temps passe. Puis, le jour arrive où il doit rendre compte: il est vaincu dans une bataille, et c’était alors une disgrâce pour un roi d’être tué par son adversaire. Tout cela se produisait selon la volonté de Dieu, qui venge David.

Remarquez le verset 6. Saül s’est appuyé sur son épée et a tenté de se transpercer; il a voulu se suicider avec l’épée même avec laquelle il avait voulu tuer l’oint du Seigneur. Saül retombe donc sur sa propre épée, mortellement blessé. Voyez vous la comparaison? l’épée que nous envoyons contre l’oint du Seigneur, (LA LANGUE), clans la but de le détruire, peut se retourner contre nous, et alors elle trouve son vrai but.

C’est pour cela que Dieu a Dit: "NE VOUS VENGEZ PAS VOUS-MÊME, CAR C’EST MOI QUI VENGERAI"

Mes frères, mes sœurs, c’est une chose terrible que de diriger notre lance contre l’oint du Seigneur. Je vous dis: "Faites attention!" Dieu a t’il pas dit: "NE TOUCHEZ PAS"

S’ils sont sur la mauvaise voie, s’ils doivent être affermis, Dieu saura le faire, ne nous en occupons pas, rappelons-nous la leçon de Saül...

Le jeune homme a vu Saül à terre, blessé, et il ne serait pas mort avant que les Philistins arrivent, aussi voyant cet homme à ses cotés, il lui dit; "Qui es-tu?" "Je suis Amalécite" répond-il. Et Saül lui demande de le tuer, avant que ses ennemis n’arrivent. L’Amalécite prend donc l’épée et tue Saül.

Avez-vous observé autre chose?

Quelques années auparavant, Dieu avait parlé à Saül et lui avait dit; "Détruis les Amalécites, que pas un ne survive!" Saül n’a pas obéi, et c’est justement un Amalécite qui le tue...

L’Amalécite, c’est ici le type de la chair et il y a là une leçon pour nous. Dans notre nature charnelle, nous avons des Amalécites (permettez-moi d’être franc, une fois de plus): c’est peut-être une convoitise pour l’argent, peut-être un faible pour le sexe opposé, un désir de plaisir, une attirance pour le monde... Quelle est la leçon de Saül à ce sujet? Si nous ne tuons pas cet Amalécite qui est en nous, si nous ne le détruisons pas en temps, nous verrons arriver le jour où c’est lui qui nous tuera -

En plus de cela, c’était un jeune Amalécite, et non un vieillard. Il est possible que Saül ait épargné quelques-uns de ces enfants, disant: "Celui-là n’a que six mois, quel joli petit garçon; nous n’allons pas le tuer, il ne peut nous faire aucun mal!"

Mais les petits Amalécites ont grandi, et un bébé innocent est devenu un homme de guerre.

Mes amis, les petits Amalécites que nous tolérons dans nos vies, deviendront, un jour, de grands Amalécites et ils nous détruiront...

Ceci, mes amis, sont les leçons que nous pouvons tirer de l’étude de la vie de Saül, et j’espère ne pas avoir gaspillé votre temps si précieux...

Nous en avons terminé avec Saül, Que Dieu bénisse ces leçons...

 

 

 

Walter H. Beuttler

Source

* Édition numérique Yves PETRAKIAN – France 2011

* Source: http://456-bible.123-bible.com

Walter H. Beuttler

WalterBeuttler 1972
 
 
Walter H. Beuttler est né en Allemagne en 1904. Il a immigré aux États-Unis en 1925. En 1931, il est diplômé de l'Institut central de la Bible. Il a servi à la faculté de l'Institut Biblique de l'Est de 1939 à 1972. Lors du Réveil du campus en 1951, Dieu a appelé Beuttler à « aller enseigner toutes les nations », et pendant 22 ans il a voyagé dans le monde entier en tant que ministère de la parole de Dieu. Il se retira en Shaverton, PA avec sa femme Elizabeth. Il y poursuivit son ministère jusqu'à ce qu'il aille rejoindre le Seigneur en 1974.

Livres

 a l ecole de dieu   dans l intimite de dieu   dieu ton guide   l appel de dieu   la connaissance de dieu   le coeur parfai

Vous avez apprécié l'article, partagez le autour de vous !

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.