Bible et Foi

" Mon but est de Le connaître "

d07Les chrétiens ont fait de l'Evangile tant de choses ... d'autres choses que Christ.  Jésus-Christ est l'attraction gravitationnelle qui rassemble toutes choses et leur donne une signification, une réalité, et un sens. Sans Lui, toutes les choses perdent leur valeur. Sans Lui, toutes les choses ne sont que des pièces détachées flottant dans le vide. Il est possible de souligner une vérité spirituelle, une valeur, une vertu, ou un don et de passer à côté de Christ qui est l'incarnation et la personnification de toute vérité spirituelle, valeur, vertu et don. Recherchez une vérité, une valeur, une vertu, ou un don spirituel, et vous obtiendrez quelque chose de mort. Cherchez le Christ, saisissez le Christ, connaissez le Christ, et vous toucherez Celui qui est la Vie. Car en Lui seul habitent toute vérité, valeur, vertu et don. La beauté a son sens dans la Beauté de Christ, en qui se trouve tout ce qui nous rend beau et aimable.

Lire la suite...

d07La séparation de l'âme et de l'esprit est de la plus haute importance pour la croissance spirituelle d'un chrétien ; en effet, comment pourrait-il aspirer aux choses spirituelles et croître par elles s'il n'était pas capable de distinguer l'âme de l'esprit ? "Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur." (Hébreux 4:12). Aussi longtemps qu'il ne sait pas différencier l'âme de l'esprit, il continuera à prendre inévitablement le charnel pour le spirituel; il restera donc dans la sphère de son âme et ne sera pas capable d'atteindre les choses spirituelles. La Parole de Dieu nous décrit à plusieurs endroits les différents états, aussi bien de notre âme que de notre esprit : il nous est parlé d'hommes qui sont attristés dans leur âme comme d'autres qui sont attristés dans leur esprit; de personnes qui se réjouissent dans leur âme, et de personnes qui se réjouissent dans leur esprit. Nombreux sont ceux qui concluent à partir de tels versets que l'âme et l'esprit sont sûrement la même chose.

Lire la suite...

d07Un grand nombre de personnes qui ont cru dans le Seigneur Jésus comme leur Sauveur ont peu de temps après découvert quelque chose de nouveau dans leur expérience : dans leur cœur il semble qu’ils ont deux natures. Les deux natures sont incompatibles l’une avec l’autre. L’une des natures est mauvaise, et l’autre est bonne. Parfois, lorsque la bonne nature prend le dessus, une personne peut devenir rayonnante d’amour, patiente, bonne et humble. Parfois, lorsque la mauvaise nature prédomine, la même personne peut devenir très jalouse, irascible, mauvaise et têtue. Les croyants qui sont dans cette condition expérimentent fréquemment des hauts et des bas dans leur vie. Parfois leur condition spirituelle semble être sur les sommets des montagnes ; à d’autres moments il a l’impression d’être au fond d’une vallée. Une telle vie spirituelle ressemble aux vagues de la mer, parfois hautes, parfois basses.

Lire la suite...

d07La puissance de la croix pour déchirer le voile, et mettre à mort le "vieil homme", source de tous nos problèmes ! "Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l'esprit. Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent" (Matthieu 27 :50-51). "Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure. Le soleil s'obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu. Jésus s'écria d'une voix forte : Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira" (Luc 23 :44-46). Lorsque Jésus mourut, le voile du Temple se déchira. C'est Sa mort qui provoqua la déchirure du voile. Hébreux 10 :20 associe le voile du Temple à la chair de Jésus. Il a été crucifié dans Sa chair, et Il est mort. Il n'est donc pas étonnant que la Bible dise que le voile du Temple se soit déchiré quand le Seigneur est mort. Quand Il est mort, Il a dit ; "Père, je remets mon esprit entre tes mains". Cela signifie tout simplement qu'Il a tout remis entre les mains de Son Père. Sa vie était complètement entre les mains du Père.

Lire la suite...

d07Notre marche dans la sainteté et la perfection doit être quelque chose de très pratique. Elle exige la victoire concrète sur le péché et toute sa puissance, par notre identification à la mort et à la résurrection de Jésus-Christ. Pour nous présenter la marche pratique dans la sainteté, les Ecritures nous donnent l'image du fruit. Qu'est-ce qu'un fruit ? C'est le résultat final de l'action de la sève. C'est le produit ultime de toutes les activités internes de l'arbre, le résultat de la vie cachée qui part des racines, qui passe ensuite dans le tronc et les branches, et qui se manifeste par un bourgeon, puis une fleur, et, finalement, par le fruit. Quand le fruit est formé et parvenu à la maturité, l'arbre a atteint l'objectif ultime de son activité et de sa croissance. La vie a parfaitement achevé son cycle.

Lire la suite...

d07En ces temps sophistiqués, nous trouvons qu'il est dur de comprendre l'idolâtrie de l'Ancien Testament. C'est incroyable de lire que de personnes intelligentes étaient si aveugles jusqu'à faire des dévotions à des images de bois taillées, des pierres ou des métaux précieux. "Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde!" (Galates 6:14). Les Ecritures nous disent que les gens pénétraient dans la forêt et enlevaient un arbre de bois dur, le réduisant, le sciant en deux, et brûlaient la moitié dans leurs fours pour cuisiner et donnaient l'autre moitié à un tailleur pour le transformer en un petit dieu. La famille entière s'agenouillait devant cette image gravée et disait : "Ceci est mon Dieu, mon délivreur, mon libérateur, qui m'a sauvé." Une telle idolâtrie est stupéfiante pour nous ! Cependant, c'était le péché d'idolâtrie qui fit tomber l'horrible courroux de Dieu sur son Peuple : cela le mettait en colère bien plus qu'aucun autre péché dans l'Ancien Testament, à tel point qu'Il a déclaré : "Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, et les femmes pétrissent la pâte, pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, et pour faire des libations à d'autres dieux, afin de m'irriter."

Lire la suite...