Bible et Foi

" Mon but est de Le connaître "

katzQu'Est-Ce Qu'un Prophète? En Quoi Consiste Sa Fonction, Dans le Passé Comme Dans le Présent ? 1. Sans compromis, sans crainte de l'homme, sans se laisser fléchir par lui, le prophète apporte une critique mettant à nu ce mensonge qu'est "la vérité de convention", ces prémisses que l'on accepte sans réflexion ni contestation, et qui sont la mort, non la vie. 2. Il s'agit d'exprimer la vision qui est celle de Dieu, et non un ensemble de préjugés personnels ou populaires (même si d'aventure de tels préjugés coïncidaient avec la vision de Dieu). Il faut énormément de discernement pour se livrer à cette critique. Il y faut une capacité d'analyse aiguisée par le Saint Esprit; il est hors de question de porter des coups à l'aveuglette, d'obtenir des effets faciles au moyen de généralisations grossières (par exemple "Rome", "Babylone", etc.).

Lire la suite...

katzQui donc dispense des solutions de substitution, une joie inférieure en qualité à celle de Dieu, au "bénéfice" des gens immatures, charnels, et dépourvus de discernement ? Cela nous peine de constater que parmi ceux qui ont reçu "la bénédiction", certains ont cessé de s’intéresser à la vision apostolique ou sont allés jusqu’à la répudier ! Alors que je tente d’aborder un sujet qui a déjà divisé une partie de peuple de Dieu en deux camps qui sont l’un et l’autre sur la défensive, je vous demande d’être bienveillants. Celui qui lance un appel à la prudence se retrouve en effet dans une situation difficile, si ce n’est dangereuse, car aux yeux de beaucoup, il a l’air de s’opposer à des choses saintes qui procèdent de l’Esprit de Dieu.

Lire la suite...

katzL’idolâtrie qui est présente dans notre génération est exactement identique à l’idolâtrie présente du temps de Paul. L’idolâtrie n'est pas quelque chose en relation uniquement avec les autels et les temples païens. Nous devons comprendre, dans son essence, ce qu’est cette chose idolâtre qui imprègne totalement l'esprit de ces époques, et qui a été avec nous depuis la chute de l'homme. Paul sur la colline de Mars, c'est l'homme sacré confrontant le séculaire; l’esprit spirituel contre l’esprit laïque; la perspective céleste qui sert à réfuter celle qui est terrestre. C'est une confrontation finale, classique, et éternelle, et dont chaque élément dans ce texte, de même que tout ce que l'Esprit de Dieu exprime aux hommes par Paul, est non seulement pertinent dans cet instant opportun, mais continue à réverbérer dans toute l’histoire des temps, et même jusqu’à nos jours. On pourrait même dire en vérité que la chose est bien plus piquante et significative maintenant, à la conclusion de notre âge et de l'histoire, qu'elle ne l’était il y a deux mille ans quand Paul l'a prêchée. Les éléments sont identiques, parce que rien n'a changé.

Lire la suite...

katzLe thème des principautés et des puissances des ténèbres est fondamental, et doit être vu entièrement selon la bonne perspective. La chose remarquable est que ce thème a trait à quelque chose de totalement invisible. Il existe tout un royaume d'esprits ou d'entités angéliques invisibles qui ont une influence profonde sur le comportement et l'évolution des individus et des nations. Le sujet est à la fois difficile et complexe à tout point de vue. Difficile parce qu'il nous est peu familier, et complexe parce que ces puissances des ténèbres s'opposent énergiquement à ce que la connaissance de ce sujet soit dévoilée. Il est extraordinaire de constater combien l’Église est naïve, ignorante, et indifférente à l'égard des puissances des ténèbres, malgré le fait que ce thème constitue une composante absolument fondamentale de l’appel de l'Église entière!

Lire la suite...

katzSi nous sommes appelés à quelque chose, c’est à être les porte-paroles de la Parole de Dieu. Il y a une pléthore de messages, une quantité de cassettes et de vidéos, et pourtant au milieu de tout cela, il n’y en a que peu qui puissent être reconnus comme étant la Parole du Seigneur. Nous avons besoin d'une perception profonde et nouvelle de ce "saint sacrement". Le premier discours du ministère béni de Jésus eut lieu à la synagogue de Nazareth, où il Lui fut remis le rouleau d'Esaïe, dont Il a commencé à lire à partir du soixante et unième chapitre. "L'Esprit du Seigneur est sur moi parce que l’Éternel m'a oint pour prêcher..." (Luc 4:18) Il y a un lien de connexion entre l'onction et la prédication, mais la prédication qui n'est pas ointe n’est pas une prédication mais seulement de l’éloquence. Il y a, par conséquent, une qualité insolite et particulière qui distingue la vraie proclamation apostolique de toute autre prédication.

Lire la suite...

katzVoilà maintenant trente et un ans que je suis chrétien. J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte dans le monde entier: il n'y a rien de plus affligeant qu'un christianisme mort, devenu superficiel et mécanique. C'est pire que l'athéisme. La manifestation, au travers de l'Eglise, de la sagesse éternelle de Dieu est le prélude indispensable à la Parousie du Messie. L'Angleterre compte deux grands savants chrétiens hébraïsants: David Baron et Adolphe Safir. L'un et l'autre sont des érudits remarquables, des hommes très sensibles aux choses de Dieu. Leurs écrits sont à la fois éloquents et profonds. Ce matin, j'aimerais vous lire un extrait d'un ouvrage de David Baron, qui vécut pendant la deuxième moitié du dix-neuvième siècle et prit part à la Mission de Whitechapel* pour les Juifs. Ce livre s'intitule: "Les biens inaliénables d'Israël". L'introduction explique que les livres et les écrits de Baron furent détruits au cours de la deuxième guerre mondiale quand la partie Est de Londres fut bombardée. Des écrits de Baron, il ne reste donc presque rien. Quand on prend connaissance du peu qui a survécu, on voit combien il a dû être un homme exceptionnel.

Lire la suite...