Bible et Foi

" Mon but est de Le connaître "

sparksLe Seigneur Jésus fut rendu parfait dans Ses souffrances en tant que Fils de l’Homme. Il était parfait, sans péché et cependant il nous est dit qu’Il fut perfectionné par les souffrances. Dans le cas de la perfection du Fils de l’Homme, la question du péché n’intervient pas. Cela a à voir avec le fait qu’étant sans péché, Il s’est volontairement donné pour vivre une vie de dépendance envers Dieu, en aucun cas pour Lui-même, ni pour suivre une volonté humaine, ni pour suivre ses propres jugements ou suivre ses désirs et ses sentiments humains, n’ayant d’aucune manière à vivre, marcher, parler en dehors de Son Père. C’est sur cette base qu’Il fut soumis pendant un certain temps aux mêmes épreuves et tests que n’importe qui d’autre. Toute comparaison mise à part, nous ne savons rien de ce qu’Il a enduré dans les tentations et les épreuves. Malgré ce que nous savons et lisons sur ses souffrances, ses tentations et ses épreuves, nous ne pourrons jamais préjuger de la profondeur et de la tragédie du travail d’enfantement par lequel Il a dû passer.

Lire la suite...

sparksConsidérons à présent les 40 jours qui ont suivi la résurrection de Christ. Dans toutes ses actions pendant ces 40 jours, Christ a donné le sens de la spiritualité, et l’avènement du Saint-Esprit a établi, sur cette base, les Apôtres et l’Église. Il est important de reconnaître le lien entre les deux : La venue du Saint-Esprit, l’installation des apôtres et de l’Eglise. « 40 » représente pour nous une phase de vie spirituelle qui a un rapport avec notre éducation dans la réalité de la présence du Seigneur. Dans le premier chapitre des Actes, il y a d’abord un mouvement émergent du Seigneur, puis comme un nuage qui s’amoncelle. C’est une première chose. L’intervention de ce nuage quand Jésus est monté en haut constitue une voie entièrement nouvelle. C’est le chemin de la foi, mais une foi basée sur tout ce que ces 40 jours ont constitué. C’est très simple à comprendre.

Lire la suite...

sparksA - Mise à part d’un peuple sorti du monde. La période où nous vivons s’étend de l’ascension du Seigneur Jésus au Ciel jusqu’à son prochain retour. Il est bon de se rappeler que dans cette période de temps, le but principal de Dieu avec ce monde est d’en extraire quelque chose, qui n’aura plus du tout de rapport ni de lien identitaire avec lui. Tant que cette question n’est pas bien claire dans les esprits, nous serons toujours dans la confusion sur tous les sujets relatifs au Seigneur, à son œuvre, à son Plan et à notre communion avec Lui.
Le Seigneur est donc avant tout concentré sur ce qui va sortir de ce monde présent. Tout le reste n’est qu’une préparation de ce monde au Jugement. Lorsque Dieu en aura terminé avec cette tâche prioritaire, alors le monde sera jugé. Ainsi donc, la volonté de tirer de ce monde tout ce qui est profitable et d’y établir quelque chose pour Dieu, est fondée sur des idées fausses, qui risquent de nous conduire à un grand nombre d’erreurs, et, peu à peu, à des désillusions.

Lire la suite...

sparksA – Le point zéro. Tous les passages bibliques qui ont été lus forment comme une séquence, une suite ; ils sont tous l’aboutissement, la continuité du premier : « En Lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes » (Jean 1:4). Chacun de ces passages correspondent à un point de départ, que l’on appelle le point Zéro. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont plus de vin » c’est le point zéro, rien à ajouter ! Nicodème vint à Jésus et proposa un point qu’il considérait comme un bon point de départ pour « négocier » avec Jésus, mais il était beaucoup trop en avance par rapport à ce que Jésus pouvait accepter. Jésus le ramena donc au point zéro en lui disant : « il faut que tu naisses de nouveau ». Il est impossible de démarrer à un autre point que celui-là.

Lire la suite...

sparksL’École de Christ, c’est l’École où Christ est la leçon vivante, et l’Esprit, le grand professeur. L’enseignement y est subjectif et pratique et non objectif et théorique. On n’y enseigne pas des choses, mais on y reçoit une formation intérieure et expérimentale de Christ, en tant que partie intégrante de nous-même. Voilà la nature de cette École.

 

Lire la suite...

sparksDans ces méditations, nous avons été conduits à réaliser ce qu’est l’École de Christ où tout l’apprentissage, toute l’instruction, toute la discipline sont orientés vers le fait de connaître Christ, apprendre Christ ; pas apprendre au sujet de Christ, mais apprendre Christ.
Nous aurions pu faire de tout ce qui concerne Christ, une doctrine, un enseignement, mais ce n’est pas ce que nous cherchons et ce n’est pas du tout ce que le Seigneur cherche. C’est Christ Lui-même, incarnation vivante et intime, personnification de toute vérité et de toute vie qui est le but et la volonté de Dieu pour nous. Il ne veut pas que nous connaissions la vérité dans ses multiples aspects, mais que nous connaissions la Personne vivante, de manière effective et impartie en nous, en étant incorporé dans la Personne, où toute vérité devient une vérité vivante plutôt qu’une simple vérité technique et théorique.

Lire la suite...