biblefoi

"L'homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n'en avaient point honte (Genèse 2, 25)".

Notre Dieu n'est pas impressionné par nos apparences et nos faux semblants religieux. Tout ce que nous pouvons revêtir comme subterfuge en nous approchant de Lui peut séduire les hommes mais est voué au néant dans Sa Divine présence. Nos belles explications, nos raisonnements issus de notre propre justice, notre désir de tout contrôler, toute notre propre sagesse et notre fausse maudestie spirituelle sont comme des obstacles à l'action du St Esprit dans nos vies. Personne n'est juste à Ses yeux."Je sais qu'en moi (c'est-à-dire dans ma chair) n'habite rien de bon (Romains 7:18)".

Lui cacher quelque chose, minimiser son péché, ou se convaincre qu'il est notre débiteur à cause de nos oeuvres ne feront qu'assombrir notre communion et retenir Sa bénédiction."Malheur à ceux qui cachent leurs desseins pour les dérober à l'Eternel, qui font leurs oeuvres dans les ténèbres, et qui disent: Qui nous voit et qui nous connaît ? (Ésaïe 29:15)".

Ne craignons pas de nous approcher du trône de la grâce tels que nous sommes: Comme des pécheurs sauvés par grâce qui ne méritent rien, sans aucune revendication; simplement par la foi en Jésus-Christ. En recherchant à être complétement dépouillé de nous-même, dépouillé de toutes illusions sur nous-même, dépouillé de notre "Moi"; en recherchant à nous présenter devant Lui complétement "nu", Dieu nous en donnera alors la capacité. Il n'y aura alors plus aucun obstacle, ni de barrière à la plénitude.

Il connait parfaitement nos faiblesses et ce qu'il recherche avant tout, c'est de pouvoir nous rencontrer sur le terrain de la lumière et de la transparence. Dieu veut un coeur à coeur avec nous quelque soit notre degré d'imperfection, c'est à ce moment là qu'Il pourra nous revêtir du Seigneur Jésus-Christ.   

"Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises (Romains 13:14)".

Frédéric Gabelle

Commentaires (1)

  • Invité - Serge c.

    "Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c'est un esprit brisé:
    Ô Dieu! tu ne dédaignes pas un esprit brisé et contrit"(Ps 51.19), Disait l'homme selon le coeur de Dieu après qu'il ait vu se dresser devant lui comme un ennemi impitoyable sa misérable condition de pécheur, bien qu'il soit roi.
    Nous de même, reconnaissons après avoir essayé de marcher par nos forces humaines et devant notre constat d'échec, que nous ne pouvons rien si nous ne demeurons pas attachés au maître jours après jour dans sa merveilleuse simplicité, ce qui nous procure le vrai repos.
    Merci Frédéric pour tes écrits, que notre Seigneur t'encourage.

    il y a environ 4 ans

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.