Bible et Foi

" Mon but est de Le connaître "

biblefoi

" "Il prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq pierres polies.../... il s'avança contre le Philistin (1 Samuel 17:40)". "

Concernant l’affrontement avec " Goliath ", Il est incontestable que Dieu a conduit David à réaliser Sa volonté exactement comme il le fallait. Outre cette confrontation d’homme, c’était un combat spirituel, on y discerne  Satan s’opposant à Jésus-Christ et à Son Eglise en les défiant de toute son arrogance (1 Samuel 17:10). C'est le combat des siècles, la lumière contre les ténèbres, le bien et le mal incarnés. Tout a été coordonné des cieux afin d’obtenir une victoire certaine et définitive et ainsi glorifier le nom de l’Eternel. Les peuples devaient savoir qu’il y avait un Dieu puissant en Israël mais plus encore, le monde céleste attendait ce triomphe depuis l’aube des temps.

Des pierres ont été choisies avec soin à la place d’une armure inadaptée, puis placées dans une fronde au lieu d’une épée inefficace. Le succès ne pouvait souffrir de moyens humains. La victoire sur " Goliath " était déjà acquise dans les cieux mais il fallait que quelqu’un la manifeste sur la terre : David. Le terme " polies " a retenu mon attention car nous pouvons y voir ici le symbole parfait  des " vainqueurs ". Des hommes et des femmes qui ont accepté d’être " polis ", c'est-à-dire des chrétiens qui ont accepté durant toute leur vie de subir l’érosion de la croix dans leur vie afin de devenir un objet de victoire entre les mains du Seigneur Jésus-Christ. Ils ont subi une telle transformation dans leur nature profonde, qu’ils sont utiles aux yeux du Seigneur à la défaite de Satan, quoique paraissant inutiles et présomptueux aux yeux des gouvernants religieux "Je connais ton orgueil et la malice de ton cœur (1 Samuel 17:28)". Si Christ a déjà coupé ou écrasé la tête du serpent ancien, Ses vainqueurs doivent maintenant manifester sur la terre Sa victoire. Eux aussi, appelés et envoyés par la " fronde " du Christ pour terrasser Satan en manifestant Sa victoire par le Saint-Esprit.

Ces  " pierres  polies " sont ces pierres vivantes détachées du monde avec ses voies, ses motivations, ses buts, ses idées et imaginations de toutes sortes. Comme Paul, elles ont appris à souffrir le scandale de la croix,  "...le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde (Galates 6:14)". Elles ont vu la croix  produire la mort en elles afin que la vie de Christ soit libérée dans sa pleine expression à travers. Plus question d’agir selon les critères de leur vieille nature, elles n’aspirent qu’à une seule chose : Que Christ soit pleinement à la première place. C’est un chemin douloureux et ça, elles l’ont compris et accepté. Leur crucifixion avec Christ met un terme à tout ce qui appartient à l'ancienne création, à leur " égaux ",  car leur seul objectif est de discerner la pleine pensée du Seigneur et de Le suivre partout où Il va, sans rien ajouter qui ne viendrait de leur propre fond. Ces vainqueurs ont de la " haine " pour les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que Jésus hait aussi (Apocalypse 2 :6).

Les vainqueurs sont ces pierres vivantes  " ...choisies et précieuses devant Dieu", elles forment  " ... une maison spirituelle, un saint sacerdoce... », « ...agréables à Dieu par Jésus-Christ... (1 Pierre 2).  Elles ont été sorties du Jourdain "...choisit dans le torrent cinq pierres polies (1 Samuel 17:40)", par l’autorité du Seigneur comme pour être placées du côté de la terre promise, du côté de la vie de résurrection afin de pouvoir entrer dans le combat contre les dieux de Canaan. Il ne nous suffit pas d’avoir été sauvés et de jouir maintenant de la " manne " et de l’eau du " rocher " en cherchant simplement une vie chrétienne de bonheur sans combats ni souffrances, les vainqueurs savent intuitivement que ces choses excellentes ne sont pas une fin en soi. Ici, notre vision s’ouvre sur les réalités des gouvernants du pays de la promesse: non pas " …contre la chair et le sang, mais contre des principautés, des dominations et des pouvoirs (Éphésiens 6:12)". La conquête du pays de la promesse ne s’opère pas à coup de palabres évangéliques, de doctrines et de théories bibliques de systèmes religieux, fussent-ils les meilleurs, mais bien dans une prise de pouvoir en Christ sur l’ennemi. "Le Fils de Dieu est apparu afin de détruire les œuvres du diable (1 Jean 3:18)", et son soucis aujourd’hui est de former son " corps " au travers duquel Il pourra continuer son ministère. Il ne peut  régner que dans les chrétiens qui désirent s’unirent à Lui, quel qu’en soit le prix, afin de régner  sur la terre à travers eux sur  les œuvres du serpent. Il veut semer la confusion dans le camp de l’ennemi, cette marche contre le Diable se fait " au nom de l'Eternel des armées, du Dieu de l'armée d'Israël (1 Samuel 17:45)", au nom du Seigneur Jésus-Christ  "Car la victoire appartient à l'Eternel (1 Samuel 17:47)".

L’expression " pierres polies " fait référence à l’érosion de la croix dans notre vie, c’est le "dépouillement du corps de la chair (Colossiens 2:11)". Pour que Christ soit tout et en tous, nous devons être brisés afin qu'Il prenne la première place dans notre vie. Nous sommes souvent amenés jusque dans la poussière par le Saint-Esprit, accomplissant ainsi en nous la mort de la Croix. Il est vraiment indispensable que le Seigneur Jésus règne sur le terrain occupé par la chair, "Christ est tout et en tous (Colossiens 3:11)". La croix ce n’est pas uniquement la victoire sur le péché, mais également sur nous-mêmes.  "Ils l'ont vaincu …/…et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort (Apocalypse 12:11)". Il nous faut renoncer et renoncer encore à nous-mêmes et nous charger chaque jour de notre croix, c’est la condition sinequanone pour pouvoir espérer suivre le Seigneur (Luc 9:23). Comme pour Moïse, le Saint-Esprit doit avoir la possibilité de nous demander de nous déchausser de notre vieille nature pour marcher sur la terre sainte de La présence du Seigneur des Seigneurs (Exode 3:5). Tout autre élan spirituel de notre part ne sera que poursuite du vent, vanité spirituelle nous menant dans les voies d’Esaü le " profane " (Hébreux 12 :15). Il rejeta et méprisa les choses sacrées, les intensions de Dieu, au profit de sa justice-propre.
Frères et sœurs, une vie de conquête sur l’ennemi nous attend. Ne craignons pas alors la mise à mort de notre vieil homme, ne le laissons pas établir son règne despotique en nous, ne lui accordons aucune complaisance ni aucune indulgence ; acceptons la Divine érosion de la croix et devenons par la grâce de Dieu chacun et chacune des pierres " polies " à la gloire de son Nom. "Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin (1 Jean 2:13)".

Frédéric Gabelle

 

Vous avez apprécié l'article, partagez le autour de vous !

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.