Bible et Foi

" Mon but est de Le connaître "

biblefoi

 « ...des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem.../...Où est le roi .../...nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer.../...ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elles s’arrêta.../...ils se prosternèrent et l'adorèrent (Matthieu 2). »

Lorsque nous nous sommes convertis et consacrés au Seigneur, nous avons pénétré la Jérusalem céleste, en Jésus-Christ. Comme les mages d’orient, nous étions en recherche du Roi des Rois, afin de nous prosterner à Ses pieds, et de L’adorer. Mais comme il est impossible aux hommes de découvrir par eux-mêmes la position céleste de Christ, Il a placé Son Esprit dans notre cœur, comme une étoile brillante, afin de nous servir de guide.

Il éclaire notre recherche dans les ténèbres de ce monde, et dans les dédales de nos raisonnements, vers la demeure Sainte afin de L’adorer, et de Lui offrir tout notre trésor, c'est-à-dire toute notre vie en offrande. Tel est notre but, telle est notre raison d’être.

Mais l’ennemi bien sûr est venu « brouiller les cartes », en s’évertuant à dissimuler, par tous les moyens, cette étoile au fond de certains cœurs. Par des subterfuges de toutes sortes, il a réussi à couper la communion du premier amour, et a fait se tenir entre l’Esprit et les cœurs de sombres nuages. Ces chrétiens ne savent plus quelle direction prendre, ils ne reconnaissent plus leur gauche de leur droite : « Ils tâtonnent comme des aveugles le long d'un mur, ils tâtonnent comme ceux qui n'ont point d'yeux; ils chancèlent à midi comme de nuit, au milieu de l'abondance ils ressemblent à des morts (Ésaïe 59:10). »

Le chemin qui mène au Christ ressuscité, assis à la droite de La Majesté Divine, est devenu introuvable.  J’entends dans mon cœur le Seigneur me confier que d’un côté, le souffle qui a le pouvoir de dégager ces nuées ténébreuses, ne peut provenir que des prières des saints. Et d’un autre, qu’il y a, à l’heure actuelle, trop peu de véritables intercesseurs, pour que ce souffle puisse se mouvoir comme Il le souhaiterait: « Il voit qu'il n'y a pas un homme, Il s'étonne de ce que personne n'intercède (Ésaïe 59:16), » et, « Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas; mais je n'en trouve point (Ézéchiel 22:30). »

« Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort (Exode 17:11). » Nous  avons un exemple de l’incidence directe de la prière sur l’œuvre de l’ennemi. C’est une responsabilité que Dieu nous donne, avec tous les résultats qui s’y rattachent. Nos combats sont d’une portée spirituelle, directement reliée à notre vie de prière. L’ennemi peut gagner du terrain parce que nos bras, fatigués, découragés, ne sont pas élevés. Baisser les bras dans le combat n’est pas chose grave en soi, cela peut arriver, ce qui est dramatique, c’est de ne plus les redresser. L’adversaire a alors tout le loisir de reprendre des positions que nous avions conquises naguère.

« La main de l'Eternel n'est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre (Ésaïe 59:1). » Mais c’est le manque de combattants qui fait défaut. C’est un genre de combat où seule la prière d’intercession endurante, communautaire, et d’un même cœur, a vraiment un impact sur ces puissances des ténèbres. Nous pouvons devenir un facteur d’influence sur le bras de Dieu.

Oui, c’est un appel à la prière en faveur de ceux et celles du peuple du Seigneur qui, pour une raison ou pour une autre, se sont fait piéger par ces abîmes funestes. Quels que soient les méfaits dont ils se sont rendus coupables, personne ne doit échapper à nos prières, à l’image de Moise : «  Moïse, son élu, se tint à la brèche devant lui, pour détourner sa fureur et l’empêcher de les détruire (Psaumes 106:23). » A l’image du Christ : « Il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, et qu’il a intercédé pour les coupables (Esaïe 53). »

Oui, c’est un appel à monter devant les brèches, à entourer d'un mur l'Eglise de Dieu, et à demeurer ferme dans le combat, jusqu’au jour où Dieu les visitera : « Qu’entre le portique et l’autel pleurent les sacrificateurs, serviteurs de l’Éternel, et qu’ils disent: Éternel, épargne ton peuple! Ne livre pas ton héritage à l’opprobre, aux railleries des nations ! Pourquoi dirait-on parmi les peuples: Où est leur Dieu ?  (Joël 2:17). »

Dieu cherche au sein de Son peuple des intercesseurs, Il attend de nous des prières qui ne soient pas qu’une simple ardeur sans lendemain, un feu de paille, ou simplement des prières enthousiasmées par les émotions d’un moment béni, ou encore l’expression de notre vieille nature : C’est une prière embrasée qu’Il cherche en nous, passionnée, en continue, nourrie par la foi, et habituée à ne pas dévier de son objectif. C’est une prière qui n’oublie pas et qui ne se laisse pas submerger et engloutir lorsque les flots sont en furie, qui lutte avec Dieu comme Jacob jusqu’au lever de l’aurore (Genèse 32 24:30). Notre vocation n'est pas de nous associer au monde comme Lot, mais de servir Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière. Anne fille de Phanuel (Luc 2:37), ne quittait pas le temple pour ce service, à nous de demeurer constamment en Christ,  constamment dans le Temple de Dieu, quelles que soient nos saines occupations : « Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints (Ephésiens 6 18:20). »

La vallée des ossements desséchés (Ézéchiel 37), est là pour nous rappeler avec force Son désir de sauver, et de sauver encore. Tout ce contexte biblique confirme cette volonté du Seigneur à vouloir créer un avenir nouveau pour chacun. Lui seul en a le pouvoir : «  J’ôterai de votre chair le cœur de pierre et vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon esprit et je ferai que vous marchiez selon mes lois. » N’est- ce pas ici ce que devrait être l’expression de nos secrets soupirs, faire vivre un renouveau spirituel aux chancelants, aux paralysés spirituels ? Où sont les « Gédéons », ces  « Vaillants héros (Juges 6:12), » implorant jour et nuit le Seigneur d’envoyer Son Esprit et Sa Parole, afin de redonner vie aux « ossements desséchés » de nos Eglises ? Où sont les « Aaron » et les « Hurs » d’aujourd’hui, pleurant et intercédant ensemble sur la montagne avec Le Christ ? C’est avec un esprit désintéressé, sans se dresser en juge ou en accusateur, même en demeurant lucides sur la gravité du péché et la responsabilité des coupables, qu’ils vont se tenir devant le trône de la grâce en faveur des autres.

« Sur tes murs, Jérusalem, j’ai posté des gardes ; de jour comme de nuit, ils ne se tairont pas. Vous qui évoquez le Seigneur, pas de répit pour vous! Ne lui laissez aucun répit, jusqu’à ce qu’il rétablisse Jérusalem et en fasse un sujet de louange sur la terre (Esaïe 62:6). » Permettez-moi de paraphraser ce texte :

« Vous qui évoquez le Seigneur, pas de répit pour vous! Ne lui laissez aucun répit, jusqu’à ce que la somme de nos intercessions Lui donne l’occasion de chasser les ténèbres du cœur de nos frères et sœurs. Quelle prière lumineuse, divine, cherchant à s’ajuster à la volonté du Seigneur avec soin, tendant à vouloir plus que tout satisfaire le cœur de Dieu : « pour sauver. »

Il veut se laisser fléchir, Il veut exaucer nos supplications, afin que l’on reconnaisse que L’Eternel est Dieu : « Il lui adressa ses prières; et l’Éternel, se laissant fléchir, exauça ses supplications, et le ramena à Jérusalem dans son royaume. Et Manassé reconnut que l’Éternel est Dieu (2 Chroniques 33:13). » Comme le paralytique porté par ses amis devant Jésus (Marc 2:3), tous ceux et celles pour qui nous sacrifierons de notre temps et de notre énergie, seront ainsi portés devant le trône de la grâce de Dieu. Rassemblons-nous, combattons ensemble, tenons-nous sur la brèche en faveur des saints, beaucoup ont besoin de notre foi, de notre sacrifice !

 

 

Frédéric Gabelle

 

 

Vous avez apprécié l'article, partagez le autour de vous !

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Commentaires (2)

  • Invité - Eli sheba

    Cet article m'inspire à continuer de combattre en prière comme je le fais déjà afin que les chrétiens qui se laissent actuellement entraîner par de fausses doctrines, dans nos églises devenues malheureusement apostates, puissent se réveiller de leur profond sommeil,avec des lampes remplies d'huile (Matthieu 25) avant qu'il ne soit trop tard, car nous savons que Jésus revient bientôt, les signes de la fin étant pratiquement tous là. Merci pour cet article très approprié et édifiant!! Que Dieu vous bénisse et continue de vous inspirer!

    il y a environ 10 mois
  • Invité - Frédéric

    En réponse à: Invité - Eli sheba

    Merci pour vos encouragements.
    Le combat que vous menez est difficile, mais nécessaire. Que le Seigneur vous vienne en aide et qu'Il vous bénisse richement.
    Frédéric (Bible et Foi)

    il y a environ 10 mois

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.