Bible et Foi

" Mon but est de Le connaître "

biblefoi

" Il leur dit: De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes ? (Luc 24:17). "
" Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s'en alla tout triste; car il avait de grands biens. Jésus dit à ses disciples: Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux (Matthieu 19:21). "

Je suis convaincu que vous avez fait tout comme moi la mauvaise expérience d’être animé d’un esprit triste, amer, découragé, agacé, ou accablé comme Elie (1 Rois 19). Mais après avoir cherché le Seigneur Jésus-Christ, et après avoir reçu tout à nouveau Sa pensée et Sa façon de voir les choses et en nous y conformant, nous avons eu la satisfaction de retrouver notre joyeuse vie de chrétien. Dès que nos pensées s’éloignent un tant soit peu de celles de Christ, dès qu’elles ne sont plus influencées et  inspirées par l’Esprit, il y a dans notre cœur comme une odeur de mort. Un malaise spirituel.

Pourquoi les disciples et ce jeune homme riche étaient animés d’un état intérieur si sombre, sans perspectives enthousiastes ? " Pourquoi avez vous de telles pensées dans vos cœurs ? (Matthieu 9:4). "

Parce que leurs pensées n’étaient pas au diapason avec celles de Christ. Sans vraiment s’en rendre compte, ils s’opposaient à Dieu. Et lorsque, face à l’œuvre de Dieu, nous commençons à raisonner selon l’homme et selon les pensées du siècle présent, nous devenons rebelles et incrédules.

" Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Eternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées (Esaïe 55:8). "
" Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence (l’intellect, la pensée, l’entendement, le jugement) afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait (Romains 12:2). "

" L’homme qui n’a que ses facultés naturelles n’est pas en mesure de percevoir ce qui vient de l’Esprit de Dieu : il n’accepte pas ses dons et n’admet pas les vérités spirituelles ; elles sont, à ses yeux, " pure folie " et il est incapable de les comprendre. Pourquoi ? Parce que seul l’Esprit de Dieu permet de les discerner ; et c’est à la lumière de cet Esprit qu’elles demandent à être jugées. Celui qui possède cet Esprit, par contre, est capable de tout comprendre et d’approfondir ; il sait apprécier les faits et les idées à leur juste valeur et peut se former un jugement équitable sur tout, tandis qu’il reste lui–même indépendant du jugement d’autrui. " Qui donc connaîtrait la pensée du Seigneur pour prétendre pouvoir l’instruire ? " Mais nous qui avons reçu l’Esprit du Seigneur, nous possédons la pensée même du Christ (Transcription Parole vivante de A.Kuen).

Nous sommes si facilement  influencés par notre contexte de vie sociale et religieuse. Je ne parle pas seulement ici pour les chrétiens qui se conforment au siècle présent, mais même pour ceux qui manifestent une vie chrétienne cohérente. Si nous laissons un instant notre ancienne mentalité prendre le dessus, nous prêterons alors à Dieu des pensées qui ne sont pas les siennes. Fondamentalement, l'œuvre de Dieu dans son ensemble, échappe complètement aux prétentions humaines qui veulent  la saisir, même pour le chrétien le plus engagé. L’Évangile de Dieu n’est pas de l’homme, il est donc vain de s’obstiner à vouloir toujours et à tout prix l’expliquer. Comme les pensées de Dieu, Il se reçoit par révélation.

Notre intelligence doit être renouvelée pour s’émerveiller des pensées de Dieu, et  "  discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. " Pour ce faire, nous devons avoir été crucifiés au monde et avoir accepté le fait  que Ses pensées ne sont pas nos pensées. Le chrétien ainsi éclairé continue sa marche jour après jour en maintenant ses pensées sous discipline, " captive à l'obéissance de Christ (2 Corinthiens 10:5). " C’est ce que Pierre nous enseigne quand il nous exhorte à " ceindre les reins de votre entendement (1 Pierre 1:13).  "

" Car ceux qui sont selon la chair ont leurs pensées aux choses de la chair; mais ceux qui sont selon l’Esprit, aux choses de l'Esprit; car la pensée de la chair est la mort; mais la pensée de l'Esprit, vie et paix; parce que la pensée de la chair est inimitié contre Dieu, car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, car aussi elle ne le peut pas. Et ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à Dieu (Romains 8:5-Version Darby). "

Ne faisons pas l'erreur de croire que nous pensons spirituellement à moins que le Seigneur ait détruit notre pensée charnelle, qu'Il nous ait libéré du péché, et rendu libre de ne plus marcher selon les désirs de notre chair et des pensées de notre propre caractère :

" Le Seigneur connaît les pensées des humains : elles sont futiles ! (Psaume 94 :11). "
Quand nous laissons l'Esprit inspirer notre réflexion, nos paroles à dire, et nos actions à produire, c'est seulement alors que nous pensons spirituellement, en possédant la pensée de Christ qui seule peut être notre guide. Vivre en pensant spirituellement c'est se laisser éclairer par la lumière du Christ, c’est s’attacher aux choses de l’Esprit, c’est laisser coûte que coûte l’Esprit gouverner notre pensée.

La paix, la tranquillité, la joie, la foi sont alors au rendez-vous et nous assurent une marche confiante et sereine dans Ses voies. La bénédiction, l’onction, la révélation, les progrès spirituels, sont au rendez-vous de tous ceux et celles qui demandent à Dieu de placer sa loi dans leurs pensées.
Puissions-nous nous unir tous ensemble faire monter auprès de Dieu cette prière commune. " Seigneur, dissous mes pensées dans ton sang, et anime moi des tiennes. Par Ta grâce. Pour ma vie spirituelle, pour ma vie de famille, pour ma vie professionnelle, pour ma vie sociale, je veux que mes pensées soient accordées aux tiennes comme tu l’étais avec ton Père. Et dés qu’un malaise spirituel se fait ressentir, alors aide moi à rechercher Ta pensée pour une situation précise, et à incliner mon cœur a la Parole que tu vas m’accorder. Merci Seigneur ! "

 

Frédéric Gabelle

Vous avez apprécié l'article, partagez le autour de vous !

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.