biblefoi

"Je jurai donc dans ma colère: Ils n'entreront pas dans mon repos! (Hébreux 3/11)"

La première génération qui avait été délivrée de pharaon vivait des choses extraordinaires avec son Dieu. Dans ce désert, ils étaient confrontés en permanence à des miracles de toutes natures, dans son amour, Dieu pourvoyait à leurs besoins de façon merveilleuse. Ils ont tous été sous la nuée, tous ont passé à travers la mer, tous ont été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, tous ont mangé le même aliment spirituel, et tous ont bu le même breuvage spirituel, ils buvaient en effet à un rocher spirituel qui les accompagnait, et ce rocher c'était le Christ (1 Corinthiens 10).

Pourtant, tout en vivant les bienfaits de la grâce des Cieux, le plus grand nombre d'entre eux ne fut pas agréable à Dieu. Ils virent Ses oeuvres pendant quarante ans mais leurs coeurs restèrent attachés aux plaisirs de l'Egypte, et leur nature pècheresse ne put être transformée. Dieu fut irrité contre cette génération car elle ne cherchait pas à connaître Ses voix. Elle ne cherchait qu'à profiter de Ses dons. Le pays de la promesse devait être leur repos, ce n'est pas l'image du salut éternel mais plutôt de la plénitude de l'oeuvre de Dieu pour son peuple sur la terre. C'est l'image d'une connaissance plus profonde du Christ.

Cela leur arrivait pour servir d'exemple, et a été écrit pour notre instruction à nous qui sommes  à la fin des temps, pour que nous n'ayons pas de convoitises mauvaises comme ils en eurent eux-mêmes. Prenons garde de ne pas avoir un coeur mauvais, incrédule, et endurci. Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, l'heure n'est pas aux réjouissances charnelles mais doit être totalement consacrée à chercher le Seigneur Jésus-Christ pendant qu'il se laisse encore trouver. Les plaisirs légitimes que le Seigneur veut nous offrir ne doivent pas devenir un piège pour notre foi. Le jour vient où la porte de l'arche va se fermer mais la promesse d'entrer dans son repos subsiste encore. Le Saint-Esprit a encore des choses à faire en nous et par nous, Il veut nous faire entrer dans une connaissance plus grande de l'oeuvre du Christ, mais pas sans notre consécration. Jésus est notre Sauveur, maintenant Il veut devenir notre Seigneur, sommes-nous disponibles ? "Jésus lui répondit: Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n'est pas propre au royaume de Dieu (Luc 9/62 )"

Frédéric Gabelle

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.