Frères et sœurs, les nouvelles techniques religieuses font disparaître progressivement la puissance de Dieu au profit d'un activisme à la spiritualité fade et sans vie. Dieu est lumière et il n'y a pas en Lui de ténèbres, le relativisme dans nos vies  est un brouillard mortel qui apporte la confusion entre le bien et le mal, le blanc et le noir, entre les ténèbres et la lumière.

Il nous faut reprendre tout à nouveau le chemin de la prière, retrouver le gouvernement Divin  sur nos vies et vivre la puissance de résurrection du Seigneur Jésus-Christ pour marcher tout à nouveau en vainqueur. Nous vivons une époque où l'orthodoxie chrétienne et les précieuses vérités de la Bible sont battues en brèche. Sous l'effet de l'apostasie ambiante, beaucoup de chrétiens conforment leur vie selon les courants de notre monde et s'éloignent de la vraie Vie du Christ. Le ministère prophétique, ou de sentinelle, n'est généralement plus recherché ni accepté, même dans les milieux évangéliques.

Lire la suite...

 

biblefoi

En conclusion, et en réponse à tout mal-être spirituel, je nous conseille à tous et à toutes de prendre la Parole du Seigneur à cœur : « Je te conseille d’acheter de moi … un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies …/… car tu ne sais pas que tu es … aveugle (Apocalypse 3 :18). » « Tu ne sais pas, que le premier Adam qui t’anime, a été déchu de son éclat, de sa lumière. »

Lire la suite...

 

biblefoi

La Bible déclare, qu’au commencement, Dieu créa les cieux et la terre ; que la terre était informe et vide ; qu’il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et que l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. La terre s’est retrouvée dans une situation délicate, et seule une intervention du Créateur pouvait solutionner son problème. Au son de la Parole créatrice, l’équilibre est apparu par la venue de la lumière, et par la séparation de celle-ci d’avec les ténèbres : « Dieu dit: Que la lumière soit, et la lumière fut (Genèse 1:3). »

Lire la suite...

 

biblefoi

L’érosion de la falaise par l’océan ne se fait pas en un jour. Il lui faut des dizaines d’années pour entamer la roche et accomplir son œuvre destructrice. L’érosion est une agression caractérisée, lente, persévérante et obstinée. Pas de halte, pas de trêve, l’érosion marine est un phénomène naturel, récurrent et millénaire. Depuis que le monde est monde, Satan s’est obstiné à vouloir agresser et entamer l’œuvre de Dieu. Qu’il vienne sous la forme d’un serpent ou d’un ange de lumière, son objectif reste entier ; ébrécher, écorner, transformer la vérité. Il lui suffit d’un tout petit peu de levain pour faire lever la pâte. Par ses « flux et reflux », à grands coups de séduction, s’il arrive à obliger les hommes à rajouter ou ôter quelques iotas à la Parole, il sera alors en mesure de s’opposer à l’œuvre de Dieu. L’enjeu, c’est de réussir à inciter le monde chrétien à transformer l’Évangile de Christ.

Lire la suite...

 

biblefoi

« Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? (Actes 9:4 ). »  De tout temps, l’homme a persécuté le Seigneur en allant à l’encontre de Son œuvre. Influencé par Satan, poussé par les ténèbres, entaché par la philosophie mondaine ambiante, l’homme n’aura de cesse d’échafauder toutes sortes de plans religieux.Satan désire plus que tout, élever son trône au-dessus des étoiles de Dieu, et devenir semblable au Très-Haut. Débordant d’une ambition orgueilleuse, c’est quelque chose qui lui tient vraiment à cœur. « Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut (Ésaïe 14:12). »

Lire la suite...

 

biblefoi

« Comme il était en chemin… » Telle est, d’une manière générale, la vie du plus grand nombre d’entre nous. Notre « Saul de Tarse » est « en chemin ». Nous vivons notre vie religieuse, avec son identité dénominationelle. Nous sommes inévitablement influencés, d’une manière ou d’une autre, par les voies doctrinales qu’ont empruntées nos « pères spirituels ». Les choix spirituels de notre Eglise locale, avec ses tendances et ses certitudes, ont sculpté en nous une image religieuse, que nous allons vouloir partager autour de nous. Et sur ce « pieux » chemin, nous avançons dans une consécration plus ou moins engagée, dans différentes actions, services, prises de position, convictions, en faveur de ce que nous considérons comme le vrai chemin de l’Evangile.

Lire la suite...