citationLe Seigneur nous a permis de nous servir librement de son nom auprès du Père, mais à la condition que nous travaillions à son œuvre. Le disciple qui consacre sa vie à Jésus, à l'avancement de son règne, qui ne vit que pour faire la volonté du Maître, sera le premier à réaliser cette promesse et à se l'approprier avec force. Celui qui, au contraire, ne s'emparera de cette promesse que lorsqu'il aura une requête spéciale à faire pour lui-même, sera infailliblement déçu, parce qu'il ne ferait de Jésus que le serviteur de ses besoins personnels. Mais à celui qui priera avec foi pour l'accomplissement de l’œuvre du Maître, il sera donné de voir la promesse se réaliser. Serviteur des intérêts du Seigneur, il verra les, effets directs et immédiats de la prière.

Murray Andrew

citationNe perdez pas cet instant en vains regrets sur le passé ou en craintes pour l'avenir ; mais persuadez-vous que, pour le moment présent, vous êtes en Christ, non parce que vous le sentez, mais parce que vous le voulez. Ce n'est pas une question de sentiment, ni de progrès ou de force dans la vie chrétienne; il s'agit simplement de savoir si votre volonté est, pour le moment, de reconnaître la place qui vous est faite comme croyant, dans le Sauveur ; car si vous êtes un croyant, vous êtes en Christ, et c'est votre devoir de vous en rendre compte.

Murray Andrew

citationOh ! Que les croyants cessent de regarder à eux-mêmes pour se plaindre de leur faiblesse, comme si Dieu les appelait à une œuvre pour laquelle il ne les a pas préparés ! Qu'ils acceptent joyeusement et avec foi le fait merveilleux qu'en les unissant à Christ, Dieu se charge de leur développement spirituel et des fruits qui en découlent ! Alors, toute paresse, toute hésitation malsaine disparaîtront. Sous l'influence bénie de la foi en la fidélité de Celui par qui ils sont en Christ, ils se lève­ront, pour accomplir leur glorieuse destinée.

Murray Andrew

citation" L'Onction divine est la caractéristique précise qui sépare le véritable message de l'Evangile de toutes les autres méthodes pour présenter la vérité. Elle appuie et interpénètre la vérité révélée de toute la force de Dieu. Elle illumine la Bible, élargit et enrichit l'intelligence, la rendant capable de saisir et de s'appliquer cette Parole. Elle qualifie le cœur du serviteur, et l'amène à cette position de tendresse, de pureté, de force et de lumière qui est indispensable pour obtenir les résultats les plus élevés. Cette Onction donne au serviteur la liberté d'esprit, l'élargissement de la pensée et de l'âme, liberté, plénitude, et précision d'expression qui ne peuvent être obtenues par aucun autre moyen. Sans cette Onction dans le messager, l'Evangile n'a pas plus de puissance pour se propager que n'importe quel autre système de vérités. Là se trouve le sceau de Sa divine origine. L'Onction dans le prédicateur met Dieu dans l'Evangile. Sans cette Onction, Dieu est absent; et l'Evangile est laissé aux efforts insatisfaisants de l'ingéniosité et des talents humains, pour essayer d'imposer et de répandre ses doctrines. "

Edward McKendree Bounds

citation

Supposez que ceux qui professent la religion déclament contre la vanité des choses du monde et contredisent leurs paroles par leur conduite ; supposez que les femmes soient juste aussi attachées à une mise élégante et autant esclaves de la mode, et les hommes tout aussi avides d’acquérir de belles maisons et de beaux équipages, quels sont les gens du monde qui ne voient le ridicule de leur témoignage sur la vanité des biens du monde et sur leur néant ?

Les gens du inonde savent sentir cette absurdité, et c’est là ce qui ferme la bouche aux chrétiens de paroles. Ils ont honte de parler à leurs voisins, tandis qu’ils courent eux-mêmes après les mêmes colifichets ; et à moins d’un aveugle charlatanisme, ils sentent que leurs œuvres disent juste le contraire de leurs déclamations. Quel air auraient quelques-uns des membres de l’église de cette ville, hommes ou femmes, s’ils allaient prêcher parmi les pauvres, et leur parler de la vanité du monde ? Qui les croirait ?

Charles Grandison Finney

citation

Les chrétiens sont tenus de montrer par leur conduite qu’il leur suffit parfaitement des joies de la religion, sans qu’ils aient besoin des pompes et des vanités du inonde, de sorte que l’amour de Dieu et sa communion répondent à tous leurs besoins. Ils doivent manifester que ce monde n’est pas leur patrie, et professer que le ciel est une réalité, et qu’ils s’attendent à y demeurer pour toujours.

Supposons qu’ils viennent à contredire tout cela par leur conduite, et à vivre de manière à prouver aux hommes, qu’ils ne peuvent être heureux sans avoir leur bonne part des futilités et des vanités du monde, et qu’ils aimeraient beaucoup mieux vivre heureux sur la terre que d’aller au ciel, que dira-t-on de pareils prédicateurs ? Des chrétiens de ce genre démentent continuellement l’Evangile, et font croire par leur conduite que cet Evangile est insuffisant pour élever au-dessus du monde ceux qui le reçoivent.

Charles Grandison Finney