murray03

« Quiconque s'élève sera abaissé, et quiconque s'abaisse sera élevé » (Luc 14: 11 ; 18 : 14). «Dieu fait grâce aux humbles. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera » (Jacques 4 : 6-10). « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable » (1Pi 5: 6).
On me posait naguère cette question : Comment vaincre mon orgueil ? Je répondis tout simplement, deux choses sont nécessaires. Tout d'abord, faire ce que Dieu dit être notre œuvre : « Humiliez-vous. » Puis se confier en Dieu, pour qu'il fasse ce qu'il dit Lui-même être son œuvre : Il nous élèvera. Le commandement est clair : « Humiliez-vous ». Cela ne veut pas dire que c'est votre œuvre de vaincre et de chasser l'orgueil de votre nature, et de former en vous l'humilité de Jésus.

Lire la suite...

 

murray03

«  Pour que je ne sois pas enflé d'orgueil à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter, afin que je ne m'enorgueillisse pas. Trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi, et il m'a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance devient parfaite dans la faiblesse » (2Co 12 : 7-10).
Paul a reçu de merveilleuses révélations ; elles risquent de lui être un piège en l'enorgueillissant ; c'est pourquoi le Seigneur lui envoie une écharde dans la chair pour le garder dans l'humilité. Le premier désir de Paul fut de voir disparaître l'écharde, et par trois fois il supplia le Seigneur de l'en délivrer. La réponse de Dieu dut l'étonner tout d'abord ; il lui fut répondu que l'épreuve était une bénédiction, parce que, dans la faiblesse et l'humiliation qu'elle devait produire, la grâce et la force du Seigneur pouvaient être mieux manifestées.

Lire la suite...

 

murray03

«Il s'est humilié, s'étant rendu obéissant jusqu'à la mort » (Phi 2 : 8).

L'humilité est le chemin de la mort, parce que dans la mort elle donne la plus haute preuve de sa perfection.

L'humilité est la fleur de laquelle la mort du moi est le fruit parfait.

Jésus s'est humilié jusqu'à la mort et a ouvert le sentier dans lequel nous devons aussi marcher. De même qu'il n'y avait pas pour lui d'autre chemin pour prouver sa parfaite soumission à Dieu, que de se livrer à lui en passant par la mort afin de s'élever de la faible nature humaine à la gloire du Père, il en est de même pour nous. L'humilité doit nous conduire à mourir à nous-mêmes. Nous donnerons ainsi la preuve que nous avons tout abandonné pour Dieu. La mort au moi est le moyen d'être délivrés de notre nature déchue et de trouver le sentier qui conduit à la vie en Dieu.

Lire la suite...

 

murray03

«Comment pouvez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient de Dieu seul ? » (Jean 5 : 44).
J'entendais dernièrement un prédicateur dire que les bénédictions de la vie chrétienne la plus élevée sont souvent comme les objets exposés à l'intérieur de la devanture d'un magasin, on peut les voir clairement, mais on ne peut les toucher, ni les prendre. Si on disait à un homme d'étendre la main pour les saisir, il répondrait : « Je ne puis, il y a une vitre épaisse entre eux et moi ». C'est ainsi que les chrétiens peuvent voir clairement les précieuses promesses de paix parfaite et de repos, d'amour débordant de joie, de communion permanente et pleine de fruits, et cependant sentir qu'il y a quelque chose entre eux et ces promesses qui les empêche d'en prendre réellement possession.

Lire la suite...

 

murray03

« Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier » (1Ti 1 : 15).
L'humilité est souvent identifiée avec la pénitence et la contrition. Comme conséquence, il semblerait que le seul moyen d'entretenir l'humilité, c'est de garder l'âme occupée de son péché. Nous avons appris, je pense, que l'humilité est quelque chose d'autre et quelque chose de plus. Nous avons vu par l'enseignement de notre Sauveur et par les épîtres combien souvent cette vertu est recommandée sans qu'on fasse appel à notre état de culpabilité. Dans la nature même des choses, dans toute la relation de la créature avec son Créateur, dans la vie de Jésus telle qu'il Ta vécue et qu'il nous la communique, l'humilité est l'essence même de la sainteté, comme de la félicité. C'est le moi chassé et Dieu prenant sa place. Or où Dieu est tout, le moi n'est plus rien.

Lire la suite...

 

murray03

« J'ai tendu les mains tous les jours vers un peuple rebelle, qui marche dans une voie mauvaise, au gré de ses pensées... ... qui dit : Retire-toi, ne m'approche pas, car je suis saint ... » (Esaïe 65 : 2-5).
Nous avons à bénir Dieu pour tous les besoins de sainteté qu'il a créés dans le cœur de ses enfants. Les réunions de sanctification sont de plus en plus nombreuses et fréquentées ; des multitudes de chrétiens rendent témoignage du bien qu'ils y ont reçu. Jamais on n'a davantage mis en lumière les précieuses vérités de la sanctification par la foi en Christ. Comment pouvons-nous reconnaître que Dieu nous a visités en nous sanctifiant ? Ne sera-ce pas en constatant en nous une humilité toujours plus grande ?

Lire la suite...

X

Copie

Vous souhaitez copier cet article pour votre blog ? N’hésitez pas à nous contacter !