finney

« C'est ainsi mes frères, que vous aussi vous avez été mis à mort en ce qui concerne la loi, par le moyen du corps de Christ, pour que vous fussiez mariés à un autre, à Celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu. » Rom 7 :4
Je rappelle d'abord que le mariage est très fréquemment employé dans la Bible pour représenter l'union de Christ et de L’Église.
Christ est souvent appelé l'Epoux de l'Eglise. « Ton Créateur est ton époux : l'Eternel des armées est son nom. » « Revenez, enfants rebelles, dit l'Eternel, car je suis marié avec vous. » L'Eglise est appelée l'Epouse, la femme de l'Agneau. « L'Esprit et l'Epouse disent : Viens ! » L'apôtre Paul dit aux Corinthiens : « Je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure, » Je puis me borner à ces citations, car la Bible vous est assez familière pour que vous puissiez facilement constater le grand usage qu'elle fait du mariage comme type de l'union de Christ et de son Église.

Lire la suite...

 

finney

I. Ce que ce repos n'est pas.

1. Ce n'est évidemment pas un état d'inactivité.
L'apôtre qui écrit cette parole au présent : « Nous entrons dans le repos, » était très loin d'être inactif et d'encourager l'inactivité chez les autres.

2. Ce n'est pas non plus le parfait repos du ciel.
L'apôtre en parle au présent : « nous entrons (1), » ce qui ne s'accorde pas avec l'idée d'un repos à venir dans le ciel.
(1) C'est à tort que quelques-unes de nos traductions portent : « nous entrerons. » (Trad.)
Le parfait repos du ciel comprend la délivrance absolue de toutes les peines, de toutes les épreuves, de toutes les souffrances et de toutes les tentations de cette vie. Le repos du croyant ici-bas peut être essentiellement de même nature que ce repos céleste, mais il n'en est que le commencement, et il en diffère à plusieurs égards, car il n'implique point l'exemption des épreuves, des souffrances, de la maladie et de la mort, toutes choses dont les apôtres et la primitive église ont eu leur grande part.



Lire la suite...

 

finney « L'amour ne fait point de mal au prochain ; l'amour est donc l'accomplissement de la loi. » Rom. 13; 10.

En traitant ce sujet, je désire :

I. faire quelques remarques sur la nature de l'amour,
II. montrer que l'amour est le tout de la religion,
III. indiquer plusieurs choses qui ne sont pas essentielles à l'amour parfait,
IV. en indiquer plusieurs qui lui sont essentielles,
V. montrer quelques-uns des effets de cet amour.

Lire la suite...

 

finney « Jésus-Christ nous a été fait de la part de Dieu sagesse, justice, sanctification et rédemption. » 1Cor. 1 :30. « Que faut-il que je fasse pour être sauvé? -- Crois au Seigneur Jésus. » Act 16 :30. L'alliance de grâce, révélée à Adam et beaucoup plus encore à Abraham, est telle que tout ce que le Sauves reçoit, tout ce qu'il est et tout ce qu'il accomplit, devient absolument nôtre par la foi. L’Église dans son ensemble n'a encore jamais compris la plénitude et la richesse de cette alliance. Si nous nous confions pleinement en Jésus pour qu'il soit notre sagesse, nous serons conduits par lui en toutes choses, autant que nos besoins le demanderont ; sa sagesse sera la nôtre tout autant que si elle nous appartenait dès l'origine.

Lire la suite...

 

finney « Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait. » Mat. 5 :48. Pourquoi la grande majorité des chrétiens ne parviennent-ils pas à la parfaite sanctification ? Dans mon précédent discours, j'ai commencé d’en indiquer les causes ; je me propose aujourd'hui d'y insister davantage. Si ces causes sont en Dieu, qui ne nous aurait pas donné une révélation suffisante, ou dont l'Esprit-Saint ne serait pas capable de sanctifier son peuple en ce monde, il faut que nous le sachions, afin de ne pas nous fatiguer à poursuivre l'impossible. Si elles sont en nous, nous devons le savoir aussi, afin de ne pas les attribuer injustement à Dieu ; car il faut que nous soyons préservés même de toute pensée qui représenterait à tort le Seigneur comme requérant de nous une œuvre pour l'accomplissement de laquelle il ne nous attrait pas fourni les moyens nécessaires.

Lire la suite...

 

finney « Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait. » Mat 5 :48. Lisons d'abord le passage dont notre texte est la conclusion : « Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même? Et si vous aimez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même ? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. »

Lire la suite...

 

finney« 14  En effet, nous savons que la loi est spirituelle; mais moi je suis charnel, vendu au péché.
15 Car je n’approuve point ce que je fais, je ne fais point ce que je veux, mais je fais ce que je hais.
16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne.
17 Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi.
18 Car je sais que le bien n’habite point en moi, c’est-à-dire, dans ma chair, parce que j’ai la volonté de faire le bien; mais je ne parviens pas à l’accomplir.
19 Car je ne fais pas le bien que je veux; mais je fais le mal que je ne veux pas faire.
20 Que si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi.
21 Je trouve donc cette loi en moi; c’est que quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.
22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur;
23 Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes membres.
24 Misérable homme que je suis! qui me délivrera de ce fardeau de mort?
25 Je rends grâces à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! Je suis donc assujetti moi-même, par l’esprit, à la loi de Dieu, mais par la chair, à la loi du péché. »

Lire la suite...