WilkersonCe message parle de la toute puissance de la présence de Dieu, et de la façon dont nous pouvons nous emparer de cette puissance : les Ecritures fournissent d’interminables exemples sur la manière dont la présence de Dieu donne à Ses enfants le pouvoir de vivre pour Lui...Moïse était convaincu que sans la présence de Dieu dans sa vie, il lui était vain de tenter quoi que ce soit. Quand il parlait avec l’Eternel face à face, il disait : « Si tu ne marches pas toi-même avec nous, ne nous fais pas monter d’ici ( Exode 33 :15) ». Il voulait dire : « Seigneur, si ta présence n’est pas avec moi, alors je ne vais nulle part. Je ne ferai pas le moindre pas à moins d’être certain que tu es avec moi. » Moïse savait que c’était la présence de Dieu en Israël qui différenciait ce peuple de toutes les autres nations. Et ceci est encore vrai avec l’Eglise de Jésus Christ de nos jours. La seule chose qui nous différencie des non-croyants est que Dieu est « avec nous », nous conduisant, nous guidant, agissant en nous et au travers de nous selon Sa volonté.

Moïse se souciait peu de la manière dont les autres nations étaient guidées, formaient leurs stratégies, gouvernaient et dirigeaient leurs armées. Il disait : « Nous agissons selon un seul principe. La seule façon pour nous d’être guidés ou gouvernés, de faire la guerre et de survivre dans ce désert, est d’avoir la présence de Dieu avec nous ! »
« Quand la présence de l’Eternel est au milieu de nous, alors personne ne peut nous nuire. Mais sans elle, nous sommes sans secours, réduits à néant. Laissons toutes les nations de ce monde placer leur confiance dans leurs puissantes armées, dans leurs chars de bronze, dans leurs soldats entraînés, et leurs nouvelles armes. Nous, nous plaçons notre confiance dans la puissance manifeste de notre Dieu ! »

Voici comment Dieu répondit à cette phrase courageuse de Moïse : « Je marcherai moi-même avec toi et je te donnerai du repos ( verset 14) ». Quelle incroyable promesse ! Le mot hébreu pour « repos » ici est « un repos calme et confortable. » Dieu disait : « Peu importe quels ennemis ou combats vous affrontez, vous pourrez toujours trouver un calme repos en moi ! » Réfléchissez à ceci : Si une église possède en elle la présence manifeste de Dieu, il n’y aura ni agitation, ni effort, ni transpiration. Les réunions d’adoration ne seront plus bousculées, avec trois cantiques, une offrande et une courte prédication. A la place, il y aura une paix calmante, un tranquille repos, et tous ceux qui franchiront la porte le sentiront !

Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’une église ne peut pas expérimenter des louanges sonores et une adoration exubérante. Au contraire, je crois que ces choses résultent souvent d’un peuple au repos. Le corps d’une église expérimentant la présence de Dieu vivra, agira et adorera avec une calme assurance dans le Seigneur, à tous moments. C’est également vrai pour chaque chrétien. Si vous avez la présence de Jésus dans voter vie, vous expérimenterez l’ordre divin. Vous connaîtrez une paix et un calme, sans crainte ou anxiété, sans courir à la recherche d’une direction, sans le sentiment que tout s’écroule. Vous vivrez en paix sachant que Dieu a tout sous son contrôle.

Considérez ces exemples de l’Ancien Testament montrant la bénédiction que la présence de Dieu apportait à la vie de ses disciples :
La présence de Dieu était si évidente dans la vie d’Abraham que mêmes les païens autour de lui reconnaissaient la différence entre leurs vies et la sienne : « Abimélek, …, vint parler en ces termes à Abraham : Dieu est avec toi dans tout ce que tu fais ( Genèse 21 :22) ». Ce roi païen disait : « Abraham, il y a quelque chose de différent avec toi. Dieu te guide, te préserve et te bénit où que tu ailles ! »

Dieu promit à Josué qu’aucun ennemi ne pourrait l’affronter tant que la présence de Dieu l’accompagnerait : « Nul ne tiendra devant toi, tous les jours de ta vie. Je suis avec toi comme je l’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas. Fortifie-toi et prends courage ( Josué 11 :5-6) ». Quand l’Esprit de Dieu est présent, nous pouvons être forts et courageux car aucun ennemi ne peut nous nuire.

Dieu dit à Gédéon : « …L’Eternel est avec toi vaillant héros !…Va avec cette force que tu as, et tu sauveras Israël… (Juges 6 :12,14) ». Dans ce verset, les mots « cette force » font référence au verset précédent : « l’Eternel est avec toi. » Voyez-vous ce que Dieu est en train de dire ? « Gédéon, il y a une force en toi qui est si puissante qu’elle peut sauver Israël. Et cette force, c’est ma présence ! » Les Ecritures révèlent que Gédéon était un lâche, alors pourquoi Dieu l’a-t-il nommé « vaillant héros » ? C’était parce qu’il voulait lui démontrer ce qu’une personne est capable d’accomplir quand la présence de Dieu l’accompagne !

Dieu prévint Jérémie que la nation entière se retournerait contre lui et rejetterait ses prophéties. Cependant Dieu promit : « … Ils te feront la guerre mais ils ne l’emporteront pas sur toi ; car je suis avec toi pour te sauver et te délivrer… ( Jérémie 15 :20) ». Dieu disait : « Peu importe si tout le pays se retourne contre toi, Jérémie. Tout ce qui importe, c’est que ma présence t’accompagne. Aie confiance, je suis avec toi ! »

Dieu parla à Esaïe d’une promesse spéciale qu’il avait faite à ceux qui l’aime : « Sois sans crainte, car je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom : tu es à moi. Si tu traverses les eaux, je serai avec toi, et les fleuves, ils ne te submergeront pas ; si tu marche dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne te consumera pas. Car je suis l’Eternel, ton Dieu…du fait que tu as du prix à mes yeux…Sois sans crainte car je suis avec toi ( Esaïe 43 :1-5) ». Dieu disait : « Avec ma présence en toi, tu peux traverser tout fleuve et tout feu et tu survivras. Cependant, tu ne vas pas simplement survivre. Tu seras béni et choyé au travers de tout cela parce que ma présence est en toi. »

Ces passages de l’Ancien Testament ne sont pas justes des récits d’une lettre morte. Ils ont pour but de nous encourager et nous exhorter à rechercher la présence de Dieu dans nos vies. Nous pouvons remercier Dieu pour ce que sa présence a fait pour Abraham, Josué, Gédéon, Jérémie et tout Israël. Cependant, chacun d’entre nous possède un puissant témoignage de ce que la présence de Dieu a fait dans sa vie, nous guidant, ouvrant des portes, déplaçant des obstacles, faisant fondre les cœurs, ôtant notre crainte.

J’ai vu cela être avéré dans ma vie. Vous pourriez dire : « Tu te vantes ! » Non, le fait est que la présence de Dieu m’a accompagné malgré moi-même !
Quand, dix ans auparavant, nous avons débuté l’église Time Square à New York City, la présence de Dieu émanait de nous dans tout ce que nous faisions. Je me souviens être entré dans le bureau d’un célèbre producteur de Broadway à la recherche d’un théâtre qui pourrait faire office d’église. Les secrétaires et le personnel de cet homme se moquèrent de moi ; leurs paroles et leurs attitudes m’assurèrent que moi, simple prédicateur, je ne pourrais jamais obtenir un rendez-vous. En fait, je pensais j’allais même me faire éjecter. Mais quand le producteur sortit de son bureau et qu’il me vit, il m’invita à entrer !

Pendant les quelques semaines qui suivirent, le producteur et moi-même, nous commençâmes à nous connaître. Parfois, il me regardait par-dessus son bureau et me disait : « Je ne sais pas pourquoi je passe autant de temps avec vous. Mon programme est tellement complet. » Mais, chaque fois que j’entrais dans la réception de son bureau, sa secrétaire me faisait passer avant tous les autres visiteurs, en disant : « Entrez, Révérend, il vous attend ! »

Finalement, cet homme nous vendit son théâtre pour l’ouverture de l’Eglise de Time Square. Même au moment de signer l’acte de vente, il a dit : « Je ne sais pas pourquoi je fais cela ! » C’est seulement la présence de Dieu qui l’a conduit à nous vendre ce local. Quelques années après la vente, avec ses avocats, il nous priait de le lui revendre !
J’ai vu Dieu changer le cœur de plusieurs autres personnes également. Le propriétaire du bâtiment contigu au notre refusa de nous le vendre pour en faire une annexe. Mais, avec le temps, il devint un de mes amis, et finalement, il nous vendit le local. Il ne cessait de dire : « Quelqu’un là-haut travaille pour toi ! » C’est cela la puissance de la présence de Dieu. Et de la même manière, tout chrétien peut témoigner : « La présence de Dieu avec moi a accompli de grandes choses. »

Dieu attache une condition à sa présence dans nos vies. Cette condition se trouve dans 2Chroniques 15. Dans le chapitre précédent, le Roi Asa avait conduit les armées de Juda vers une grande victoire sur l’armée éthiopienne, forte d’un million d’hommes. Cependant, Asa atteste que c’est la présence de Dieu qui dispersa les ennemis :
« Asa invoqua l’Eternel, son Dieu. Il dit : Eternel, tu peux tout aussi bien venir en aide à un fort qu’à un faible : viens à notre aide, Eternel notre Dieu ! Car c’est sur toi que nous appuyons, et nous sommes venus en ton nom contre cette multitude…L’Eternel fit battre les Kouchites par Asa … ( 2 Chroniques 15 :11-12) ».

Alors qu’Asa et ses armées menaient une triomphale procession vers Jérusalem, un prophète nommé Azariahou les rencontra à la porte de la ville avec ce message de la part de Dieu : « Ecoutez-moi, Asa…L’Eternel est avec vous quand vous êtes avec lui ; si vous le recherchez, vous le trouverez ; mais si vous l’abandonnez, il vous abandonnera. Pendant de longs jours, il n’y a eu pour Israël ni vrai Dieu… Mais au sein de leur détresse, ils sont revenus à l’Eternel, le Dieu d’Israël, ils l’ont recherché, et il s’est laissé trouvé par eux ( 15 :1-4) ».

Voici, le secret de l’obtention et du maintien de la présence de Dieu dans nos vies. L’Eternel rappela à Asa, noir sur blanc, et sans détour : « Asa, n’oublie jamais comment tu as obtenu cette victoire. Tu m’as recherché de tout ton cœur, en te tournant totalement vers moi, quand tu étais dans la détresse, et je t’ai envoyé ma présence. C’est ma présence qui a fait fuir tes ennemis ! »

Maintenant, Azariahou dit à Asa : « Te rappelles-tu à quoi ressemblait le royaume avant que tu ne prennes le pouvoir ? Tout allait à la dérive, sans loi, sans direction, sans enseignement juste. Chacun avait sa propre loi, faisant ses propres affaires ! »

C’est une image adaptée à de nombreux foyers chrétiens de nos jours. Tout est troublé, sans autorité, ni paix, ni repos, chacun fait ce qui lui plaît. Beaucoup de ces familles sont devenues de tragiques désastres.

"Cependant, ce ne doit pas être ainsi. Aucun foyer chrétien ne doit demeurer dans ce chaos. Les promesses de Dieu sont invariables, et ses paroles déclarent : « Pour le reste de votre vie, aussi longtemps que vous continuerez à me chercher, je serai avec vous. Chaque fois que vous crierez à moi, je me laisserai toujours trouver par vous ! "

Ce n’est pas une théologie compliquée. Dit plus simplement, si le mari et la femme, ou seulement chacun d’entre eux, recherchent le Seigneur, il n’est aucun besoin pour le foyer de connaître le trouble ou « le manque de loi ». Chacun peut recevoir la présence du Seigneur, s’il la recherche simplement.
« ….L’Eternel…vous le trouverez… ( 15 :2) ». Le mot hébreu pour « trouver » est « matsa » qui signifie « sa présence qui rend capable, qui bénit. » En résumé, ce verset nous dit : « Recherchez l’Eternel de tout votre cœur, et Il viendra à vous avec sa présence. Bien plus, sa présence sera une force toute puissante qui émanera de votre vie ! »

Dieu fait cette alliance de grâce avec chaque croyant. Cette alliance est générée dans des promesses telles que : « Dieu a déposé sur Christ notre iniquité à tous. » Jésus est devenu victime pour nous. « Il ne nous abandonnera point et ne nous délaissera point. » Cependant, Dieu donne certaines promesses spéciales pour ceux qui sont déterminés à le rechercher de tout leur cœur. Une de ces promesses est une alliance de la présence de Dieu. Hors, cette alliance est strictement conditionnelle. Les Ecritures assurent que si nous vivons selon la règle de cette alliance, nous jouirons de l’intégrale bénédiction de la présence de Dieu dans nos vies. Cela ne fait pas seulement référence au salut. Cela parle de rechercher tellement Dieu que sa puissante présence est déversée sur nous, et qu’elle est vue et connue de tous !

Dieu révéla cette alliance de sa présence par un prophète sans nom qui délivra un message à Elie, le sacrificateur d’Israël. En ce temps-là, Elie était rétrograde. L’Eternel lui avait parlé, le mettant en garde contre le péché et les compromis. Mais Elie avait ignoré toutes les paroles de Dieu. Et donc, ce prophète dit à Elie : « Oracle de l’Eternel, Dieu d’Israël : Assurément, j’avais dit que ta maison et la maison de ton père seraient à mon service à perpétuité. Mais maintenant, oracle de l’Eternel, loin de moi cette promesse ! Car j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront voués à l’ignominie ( 1 Samuel 2 :30) ».

L’expression « voués à l’ignominie » a un rapport avec Dieu élevant Sa présence. Cela ne veut pas dire qu’une personne est damnée., mais plutôt qu’elle devra marcher sous le pouvoir de la chair. Dieu a dit à Elie : « J’avais l’intention de bénir ta maison, de te favoriser. Mais tu m’as méprisé, en étant léger à propos du péché et en permettant à tes luxures de me mettre de côté. Alors, je retire mes faveurs loin de toi ! »

"Beaucoup sont venus à Christ avec un grand élan initial de foi. Mais au fil des ans, leur zèle s’est émoussé et ils ont commencé à négliger le Seigneur. Ils estiment légèrement ses commandements et ils retournent à leurs anciennes voies pécheresses. Cependant, ils croient toujours que la présence de Dieu les accompagne. Non, c’est un canular, un mensonge, une désillusion ! La bible est claire : " Si vous l’abandonnez, il vous abandonnera !"

Les promesses de Dieu ne périssent point. Mais quelques-unes, comme l’alliance de sa présence, sont absolument conditionnelles. Elles requièrent plus que notre simple coopération. Bien sûr, Dieu ne nous abandonnera jamais, ou il n’arrêtera jamais de nous aimer. Mais, si nous demeurons dans le péché, sa présence ne nous accompagnera plus et nos vies ne seront plus un instrument de sa puissante présence. Nous vivrons selon la chair, luttant et nous débattant, sans puissance ni direction !

Quand Israël se trouvait dans le désert, Dieu lui manifesta sa présence par une nuée. Celle-ci était une manifestation physique de l’engagement de Dieu d’être avec son peuple. Elle est descendue et couvrait le tabernacle nuit et jour. Et elle agissait comme un guide pour toutes leurs entreprises. Quand la nuée se déplaçait, ils se déplaçaient, et quand elle restai sur place, ils restaient sur place. Le peuple n’avait pas besoin de tenir des réunions de comité pour essayer de prévoir leur direction ou leur futur. Il mettait sa confiance dans cette nuée visible de la présence de Dieu.
Aujourd’hui, cette même nuée de sa présence plane au-dessus de votre coin secret de prière. Elle attend chaque jour de vous envelopper de sa paix. Elle vous conduira, vous fortifiera et vous donnera la paix. Elle vous donnera également une direction détaillée pour votre foyer, votre travail et vos relations. Votre coin secret peut se trouver n’importe où, sous la douche, dans le bus sur le chemin du travail, pendant votre pause au travail. Vous pouvez tout fermer et dire : « Seigneur, j’ai juste une demi- heure. Je t’aime, Jésus, et je t’adore. C’est mon moment privé avec toi ! »

C’est une chose merveilleuse que d’être enfermé avec Dieu, développant ainsi une vie de prière consistante. Dieu promet que lorsque vous devenez un serviteur en recherche et en prière, sa présence se révélera dans votre vie, ouvrant et fermant des portes, et instituant son ordre divin tout autour de vous. Cependant, quelque chose de même plus grand que cela surviendra : la présence de Dieu vous conduira dans une révélation de sa gloire !
Il y a une différence entre la présence de Dieu et sa gloire. La plupart des chrétiens connaissent sa présence - ses grandes œuvres dans leurs vies - mais peu connaissent sa gloire. Dans Exode, on nous donne un aperçu de cette différence : « Alors la nuée couvrit la tente de la Rencontre, et la gloire de l’Eternel remplit le tabernacle ( Exode 40 :34) ».

L’apôtre Paul écrit que le corps de tous les croyants est le tabernacle de Dieu : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que le Saint Esprit de Dieu habite en vous ? ( 1Corinthiens 3 :16) ». Comme les Israélites qui vivaient sous la nuée de la présence de Dieu, nous sommes constamment sous la couverture de la grâce de Dieu. Hors, quelle est la différence entre connaître la présence de Dieu et connaître sa gloire ?

Moïse rechercha Dieu pour une manifestation continuelle de sa présence : «…alors je te connaîtrai… ( Exode 33 :13-14) ». Et Dieu lui répondit : « …Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos ( verset 14) ».
La requête de Moïse serait suffisante pour beaucoup de croyants. Nous voulons tous la présence de Dieu, nous conduisant, nous guidant, nous fortifiant, nous bénissant. Vraiment, qu’est-ce qu’un chrétien peut désirer de plus ? Hors, avoir l’assurance de la présence de Dieu n’était pas suffisant pour Moïse. Il savait qu’il y avait plus. Et il s’écriait : « Fais-moi voir ta gloire ! ( Verset 18) ».

Dieu montra sa gloire à Moïse. Mais elle n’apparut pas dans un nuage lumineux ou dans une démonstration de puissance tel un tremblement de terre. Non, Dieu exprima sa gloire dans une simple révélation de sa nature : « L’Eternel passa devant lui en proclamant : l’Eternel, l’Eternel, Dieu compatissant et qui fait grâce, lent à la colère, riche en bienveillance et en fidélité, qui conserve sa bienveillance jusqu’à mille générations, qui pardonne la faute, le crime et le péché… (34 :6-7) ». La gloire de Dieu était une révélation de sa bonté, sa miséricorde, son amour et sa compassion !

J’ai entendu beaucoup de chrétiens dire : « Oh, de quelle manière la gloire de Dieu est descendue sur notre église hier soir ! Il y avait une telle louange si incroyable, et les gens étaient visités par l’Esprit ! » Mais ce n’est pas une preuve de la manifestation de la gloire de Dieu. Cela n’a rien à voir avec Dieu hormis des émotions humaines. Cela ne comprend pas une révélation de ce qu’ Il est vraiment !
Certains peuvent argumenter : « Mais, à propos de l’expérience des disciples sur la montagne de la Transfiguration ? N’était-ce pas une manifestation de la gloire de Dieu ? Il y avait une lumière puissante et l’apparition miraculeuse de Moïse et d’Elie ! »

Mais la gloire de Dieu n’était pas dans Moïse ou Elie, ni dans la lumière spectaculaire. Au contraire, sa gloire était en Jésus : « … Son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière…Voici qu’une grande voix sortit de la nuée qui disait : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection… Ecoutez-le  (Matthieu 17 :2-6) ».
Dieu était en train de dire : « Voici ma gloire personnifiée, en Christ. » En effet, Jésus est l’accomplissement de tout ce que Dieu a dit être à Moïse - plein de grâce, miséricordieux, lent à la colère, abondant en bonté et en vérité, bienveillant jusqu’à mille générations, pardonnant l’iniquité et la transgression des péchés. Et maintenant, l’Eternel nous dit : « Voici une image vivante de ma gloire. Elle est toute personnifiée en mon Fils. »

J’ai entendu quelques chrétiens dire : « Si seulement l’Eternel pouvait me donner une vision des horreurs de l’enfer, je ne le délaisserais jamais. Je vivrais chaque jour pour Jésus. » Non, ce genre de vision ne retient jamais personne. Seule une vision de la personne de Jésus - de sa gloire, de sa grâce et de sa miséricorde - nous gardera saints. Je connais un homme qui était près de la mort et qui a expérimenté ce genre de vision de l’enfer. Après cela, il jura qu’il allait dédier sa vie à Christ. Au fil des semaines, cette vision mourut et il retourna à sa vie de péchés.

Dieu veut ouvrir nos yeux sur « …la glorieuse richesse de son héritage au milieu des saints ( Ephésiens 1 :18) ». Il dit : « Toute la gloire que j’ai révélée à Moïse est personnifiée dans mon Fils. Et maintenant, je vous l’ai donné comme votre héritage. Vous avez le droit de le connaître dans toute sa gloire ! » « En lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité ( Colossiens 2 :9) ».

Pourquoi Moïse recherchait-il si désespérément une vision de la gloire de Dieu ? Je crois que la raison en est trouvée dans ce verset : « Je rencontrerai là les Israélites, et ce lieu sera sanctifié par ma gloire ( Exode 29 :43) ». Le mot « sanctifié » ici signifie « rendu pur ». En d’autres mots, Dieu dit : « Moïse, lorsque avec le peuple vous m’adorerez, je vous rencontrerai et je vous donnerai ma présence. Et quand je vous révèlerai ma gloire, elle vous purifiera. »
C’est l’un des versets les plus puissants de toutes les Ecritures. Il offre de l’espoir à tous ceux qui se débattent avec un péché les assaillant et qui se languissent d’être libres et purs. Dieu promet : « Votre temple sera rendu pur par une révélation de ma gloire. Et cette révélation est disponible pour vous à l’instant même, par mon Fils, Jésus Christ. »

Où pouvons-nous trouver cette révélation de Christ ? Nous la trouvons seulement en venant aux Ecritures. Paul dit que lorsque nous permettons à la Parole de Dieu de refléter en nous une révélation de Jésus, nous sommes changés de gloire en gloire : « Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit ( 2Corinthiens 3 :18) ».
Cette révélation de la gloire de Dieu nous donnera de la puissance pour nos vies : « …Car tout ce qui est glorieux sera mis à couvert (Esaïe 4 :5) ». En d’autres mots, la gloire de Dieu nous gardera purs dans nos heures les plus difficiles. Satan peut nous mentir : « Tu es battu ! Tu es un tricheur, un menteur, un adultère. » Mais nous pouvons répondre : « Non, diable, j’ai un souverain sacrificateur, et je suis purifié par une vision de sa gloire. »

Quand Dieu révéla à Moïse toutes ces choses à propos de sa nature, Il lui donna également une pleine révélation de ce qu’Il « ne tient pas le coupable pour innocent… (Exode 34 :7) ». Azariahou prophétisa au roi Asa, à son heure la plus prospère : « Si vous méprisez la gloire de Dieu, si vous excusez votre péché et que vous négligez l’Eternel, il ne vous purifiera pas. » « L’Eternel est avec vous quand vous êtes avec lui ; si vous le recherchez, vous le trouverez ; mais si vous l’abandonnez, il vous abandonnera ( 2 Chroniques 15 :2) ».

Ce que Dieu nous dit ici est si simple : « Prenez le temps d’apprendre à connaître mon Fils ! Scrutez ma Parole et recherchez-moi dans l’intimité de votre prière. Alors, lorsque vous demeurerez en ma présence, vos yeux commenceront à s’ouvrir sur ma gloire. Elle est toute révélée en Christ. Il est la pleine révélation de mon amour, de ma grâce, de ma miséricorde et de ma bonté.

Lorsque vous vous refléterez continuellement dans cette révélation, elle vous purifiera et vous sanctifiera, parce que vous ressemblerez de plus en plus à Jésus. Lorsque vous verrez combien il vous aime et combien il est miséricordieux envers vous, vous aimerez plus les autres et vous serez plus miséricordieux envers eux. Et ce sera ma gloire révélée en vous ! »

Bien-aimés, cessez de rechercher un signe. Arrêtez de vous attendre à ce qu’une force fasse trembler les murs de votre église, ou que quelque prédicateur vous impose les mains et résolve ainsi tous vos problèmes.
Recherchez le Seigneur seul ! Sa Parole est claire : soit vous jouirez de sa présence continuelle, soit vous serez légèrement estimé. « Car l’Eternel parcourt du regard toute la terre, pour que s’affermissent ceux dont le cœur est tout entier à lui ( 16 :9) ».

Recherchez-le de tout votre cœur, et désirez sa présence dans votre vie quotidienne. Alors vous connaîtrez et expérimenterez l’incroyable gloire de Dieu !

 

David Wilkerson

 

 

Sources/infos

*** Article de David Wilkerson.

David Wilkerson

img2David Wilkerson, ses messages sont puissants, décapants, sans compromission, et c'est pourquoi beaucoup aujourd'hui ne l'aiment pas et l'accusent d'être un "prophète de malheur". L'Eglise devrait prendre au sérieux ses avertissements sur la dépression économique qui vient ainsi que sur les catastrophes mondiales que l'on pressent déjà venir. Leonard Ravenhill déclarait à son propos : "On me pose souvent la question suivante: David Wilkerson est-il un prophète? Eh bien, pas selon la classification de l'Ancien Testament, mais il en est sûrement un dans le cadre du Nouveauimg1 Testament.

Je soutiens que Dieu l'a établi comme sentinelle sur notre nation (les Etats-Unis). "David" voit l'Eglise de Jésus-Christ blessée, violée et pillée; il sonne la trompette de Dieu pour nous faire voir le péché et l'incrédulité qui ont provoqué cette situation.(...) Un jour, je l'ai vu entrer dans mon bureau en chancelant; ses lèvres tremblaient et les larmes remplissaient ses yeux pendant qu'il me disait: 'Len, c'est à peine si j'ose mettre sur papier et publier le message que le Seigneur m'a donné'. Il l'a fait quand même, et je dois dire que j'en suis extrêmement heureux." Avec ses cheveux grisonnants, David Wilkerson est un homme de Dieu désespérément brisé par la condition de l'Eglise.

Le message qu'il nous livre ces dernières années est celui d'un appel à la sainteté et à la prière d'agonie en faveur d'un monde mourant. Ceux qui recherchent réellement le Seigneur reconnaîtront dans ce serviteur la voix de Dieu, du Père pleurant sur un monde en flammes et sur Son Eglise dévastée par la désolation. Aurons-nous des oreilles et un cœur pour entendre les pleurs de Jésus et Lui dire, à notre tour : "Seigneur Jésus, fais de moi un homme, une femme qui pleure" ?
Source: http://sentinellenehemie.free.fr

Photos/livres

livre1

  livre2   livre3   livre4   livre5   livres6   livre7

 

 

 

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.