spurgeon4

 

 

Éditions Jeheber
Genève Paris

Onzième édition

Achevé d'imprimé sur les presses de l'imprimerie
S.C.I.P. 34, rue marc Séguin Paris 18ième, en mars 1953

 

Charles Spurgeon

spurgeon

"Allez-vous-en à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. (Matthieu 20:4)"

Oui, même pour des personnes âgées et fatiguées, il y a encore de l'ouvrage dans la vigne de Christ. Bien que la onzième heure sonne, il veut encore nous employer. Quelle grâce ! Certes, tout vieillard devrait sauter de joie à cet appel. Quand les hommes sont avancés en âge, personne ne les prend à gage. Ils vont se présenter de boutique en boutique et de ferme en ferme ; les patrons secouent la tête à la vue de leurs cheveux blancs. Mais Jésus accepte les vieillards et leur donne de bons gages. Voyez sa bonté ! Fais, Seigneur, que tous les hommes âgés entrent sans délai à ton service.

Mais Dieu donnera-t-il un salaire à ceux qui sont usés par les ans ? N'en doutez pas. Il dit qu'il vous donnera ce qui est juste, si vous travaillez dans son champ. Vous recevrez la grâce ici-bas et la gloire là-haut. Il vous donnera aide et joie présentes et repos à venir ; « force qui durera autant que vos jours, » et vision glorieuse à l'heure de votre mort. Tout cela, Jésus l'accordera abondamment à quiconque entre à son service, dans ses dernières, aussi bien que dans ses jeunes années.

J'annoncerai cette grâce à tout non-converti, homme ou femme déjà vieux, priant le Seigneur de les bénir pour l'amour de Jésus, Puis je serai attentif à en découvrir, afin de leur faire connaître la bonne nouvelle.

 

Charles Spurgeon

 

 

 

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Vous pouvez commenter cet article

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 25 caractères
conditions d'utilisation.