spurgeon4

 

 

Éditions Jeheber
Genève Paris

Onzième édition

Achevé d'imprimé sur les presses de l'imprimerie
S.C.I.P. 34, rue marc Séguin Paris 18ième, en mars 1953

 

Charles Spurgeon

 

 

spurgeon

 

" Mais je ferai miséricorde à la maison de Juda, et je les délivrerai par l'Éternel, leur Dieu ; je ne les délivrerai point par l'arc, ni par l'épée, ni par les combats, ni par les chevaux, ni par les gens de cheval. (Osée 1:7) "

 

Précieuse parole ! L'Éternel lui-même délivrera son peuple dans la grandeur de sa miséricorde ; mais il n'emploiera pas les moyens ordinaires. Les hommes sont lents à rendre à Dieu la gloire due à son Nom.

Quand ils vont au combat avec l'épée et les armes, et qu'ils gagnent la victoire, ils devraient louer Dieu pour leur succès. Mais ils ne le font pas, et se vantent de la force de leur bras, de leurs chevaux et de leurs cavaliers. C'est pourquoi Dieu décide souvent de sauver son peuple sans causes secondes, afin que la gloire soit attribuée à Lui seul.

Regarde donc au Seigneur uniquement, et non point à l'homme. Attends de voir Dieu d'autant plus clairement que tu n'as personne d'autre à qui regarder. Si je n'ai ni ami, ni conseiller, ni personne qui m'appuie, je n'aurai pas moins confiance, puis que le Seigneur est à mon côté ; et je me réjouirai s'il me donne la victoire sans combat, comme il l'annonce ici. Pourquoi demander des chevaux et des cavaliers, si l'Éternel lui-même a compassion de moi et élève son bras pour ma défense ? Qu'est-il besoin d'épées et d'arcs, si le Seigneur me délivre lui-même ? Je me confierai donc en lui et ne serai point effrayé ; je le ferai dès aujourd'hui et à toujours.

 

Charles Spurgeon